Le nouveau break de la marque suédoise est une véritable vitrine technologique. On y trouve tous les équipements indispensables pour faire reculer le nombre de morts.

Si tous les français roulaient en V40, le Président Nicolas Sarkozy n’aurait eu aucun mal à concrétiser sa promesse d’abaisser à 3000 le nombre de morts sur les routes en 2012. Il aurait même pu fixer des objectifs plus ambitieux. La nouvelle V40 bénéficie en effet du savoir-faire de Volvo, l’un des rares constructeurs qui avance l’hypothèse à terme du zéro mort.

Il faut dire que la V40 reprend ce qui a déjà fait le succès des modèles de la catégorie supérieure. On peut citer entre autres le freinage automatique en ville (City Safety) couplé à la détection de piétons par caméra, l’alerte d’angle mort et l’alerte de dérive. Le nouveau break de Volvo est aussi capable, en croisant les images de la trajectoire avec les données d’autres capteurs, de déterminer quelles sont les probabilités pour que le conducteur perde le contrôle. En cas de doute, le véhicule invite son propriétaire à faire une pause en affichant le symbole d’une tasse de thé.

Ce qui est en plus sur ce modèle : l’airbag piéton, la reconnaissance de panneaux et les feux de route adaptatifs (qui passent de feux de croisement à feux de route en s’adaptant en fonction du trafic). Et comme si ça ne suffisait pas, la V40 détecte également par radar l’arrivée d’obstacles potentiels en marche arrière (véhicules, piétons). Autrement dit, cette voiture est capable de voir ce qui se passe devant, sur les côtés et derrière, et d’anticiper sur une éventuelle perte de concentration. Elle permet aussi d’atténuer les lésions en cas de choc, à la fois pour l’automobiliste et ses passagers ainsi que pour les piétons.

En offrant un niveau de sécurité supérieur à ce que l’on trouve sur des Audi, BMW et Mercedes, et tout cela sur un break de grande diffusion, Volvo montre qu’il est possible de démocratiser les systèmes d’aide à la conduite. Les généralistes, dont les constructeurs français, feraient bien de s’en inspirer.  Les politiques français aussi, tant qu’à faire.

Copyright carfutur.com