Volvo

Le constructeur suédois est le plus en avance en matière de voiture connectée, que ce soit pour l’intégration des smartphones et bien d’autres services.

Dans la longue liste des nouveaux partenaires de l’Open Automotive Alliance et adeptes du futur standard Android Auto on retrouve Volvo. Le constructeur était déjà dans le coup quand Apple a présenté son interface CarPlay. Au sein d’une même interface, baptisée Volvo Sensus, et dont l’ergonomie s’inspire d’une tablette tactile, les clients pourront au choix répliquer sur l’écran de bord les menus et applications de leur iPhone ou de leur mobile Android.

Précisons au passage que depuis déjà des années (2008 pour être précis), l’application Volvo On Call permet de piloter à distance certaines fonctions sur le véhicule (fermeture, éclairage, chauffage, localisation sur un parking), toujours grâce au smartphone.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Volvo a épaté son monde en déployant une plateforme mondiale basée sur le cloud avec l’aide d’Ericsson. Une plateforme qui permet de bénéficier de services liés à la musique et à la géolocalisation, dont une fonction exclusive de paiement du parking depuis la voiture (grâce à Parkopedia). L’offre a été récompensée par un « award » à la conférence Telematics Update de Detroit, il y a quelques semaines. Au-delà de l’intégration de services connectés, Volvo propose une mise à jour de la cartographie du système de navigation (pendant 10 ans) et la possibilité de prendre rendez-vous en ligne pour la révision. La voiture connectée est vue aussi comme un moyen de récupérer des données en temps réel et de savoir précisément comment le client s’en sert pour affiner les prestations à bord.

Et ce n’est que le début d’une nouvelle ère. La dernière trouvaille de Volvo a fait sensation auprès des geeks. Et pour cause : il s’agit ni plus ni moins que de rendre possible la livraison d’un colis directement dans le véhicule. Comment ? En utilisant une solution logicielle, via un iPad, un livreur agréé peut localiser la voiture (avec l’aide du GPS, et en déclenchant à distance les warning et le klaxon si nécessaire) et accéder au coffre par le moyen d’une « clé électronique ». Le conducteur est averti par SMS de l’horaire prévisible de passage la veille et est invité à rendre son véhicule facilement localisable et accessible. Dès que le colis est déposé dans le coffre, un autre SMS est envoyé au propriétaire. Le véhicule est évidemment fermé à distance. Pour avoir vu en live la démo sur Paris, c’est vraiment étonnant. Ce concept semble intéresser beaucoup de monde et pourrait donner naissance au « v-commerce ».

De quoi « zlataner » l’univers de la voiture connectée.