Elaborée à partir du modèle thermique d’entrée de gamme chez Volvo, la C30 Electric n’est pas seulement un concept de salon. Elle a franchi aujourd’hui le cap de la pré-série.
Ce modèle expérimental sera produit à 250 exemplaires pour des tests chez des clients (sociétés, administrations, organismes publics) en location longue durée. Les essais auront lieu dans toute l’Europe, notamment en Suède, aux Pays-Bas et en Norvège, mais aussi en France où six exemplaires ont été immatriculés. Volvo Automobiles France va utiliser ce modèle pour convaincre les leaders d’opinion et les entreprises, en vue d’une éventuelle commercialisation en 2013.

Voir les vidéos :

La C30 électrique est avant tout une Volvo. On retrouve donc à bord tout le confort et les équipements qui sont disponibles sur les autres modèles de la gamme. A savoir : le système anti angle-mort BLIS, les phares directionnels bi-xénon, le système de navigation RTI et le démarrage sans clé Keyless Drive.

L’autre point notable est le travail mené en matière de sécurité. Bien avant que le sujet ne devienne une priorité, Volvo a procédé à de nombreux tests de crash tests sur les batteries. Le constructeur a notamment travaillé sur la sécurité après l’accident. Ainsi, un système de détection permet de couper le circuit haute tension 50 millisecondes après un choc, protégeant du même coup la batterie d’un éventuel court-circuit. Et si, sous le coup d’un violent télescopage, la batterie subit une déformation, les gaz sont évacués, en toute tranquillité, sous le véhicule.

Voir la vidéo sur la sécurité de la C30 électrique :

Sur un plan technique, ce modèle pèse 200 kg de plus (1 660 kg pour 4,26 m de long). Le moteur électrique de la C30 est situé sous le capot avant. Il revendique 82 kW, soit l’équivalent de 111 ch pour un couple maxi de 220 Nm. Le moteur est alimenté par une batterie de 24 kWh, d’un poids de 280 kg et qui a été logée dans le tunnel central pour préserver l’habitabilité et le volume du coffre. L’autonomie est donnée pour 150 km selon le cycle NEDC (entre 120 et 150 en utilisation réelle). La récupération d’énergie permet d’augmenter jusqu’à 20 % son rayon d’action. La batterie se charge en 8 h et se double d’une application pour smartphone.

En ce qui concerne les performances, la voiture est bridée électroniquement à 130 km/h, mais elle accélère de 0 à 100 km/h en 10,9 secondes.

Dernier point : Volvo songe à un bruiteur électronique pour alerter les piétons de la présence de ce type de voitures. Le constructeur y travaille dans son laboratoire acoustique.

Voir le diaporama :

En attendant l’électrique, qui fait partie des options techniques de la marque, l’actualité chez Volvo sera marquée par le lancement en fin d’année de la V60 D6, une version hybride diesel « rechargeable » de ce break.

Copyright carfutur.com