Automobil ElektronicSelon une étude de Roland Berger, l’urbanisation et la législation vont progressivement conduire à une augmentation des véhicules électriques. Mais pas ceux qu’on croit.

Le célèbre cabinet de consultants les appelle les xEVs. La lettre x désigne à la fois les multiples technologies possibles pour électrifier les véhicules, mais aussi les formes et les usages de ces outils de mobilité. Car, dans le futur, on verra sans doute plus de véhicules urbains, éventuellement à conduite autonome, connectés et capables de répondre à des besoins très divers. Parmi eux, des véhicules adaptés aux personnes âgées et d’autres à usage low cost.

Selon Roland Berger, le véhicule électrique va rester une niche jusqu’en 2020. Il ne sera pas indispensable aux constructeurs automobiles pour passer le cap des 95 g de CO2. Les motorisations thermiques ont encore assez de potentiel pour espérer des gains et il reste encore la solution de l’hybride rechargeable. Mais en 2025, avec un seuil fixé à 75 g, ce ne sera plus tout à fait la même histoire. Et ce sont d’ailleurs les constructeurs Premium qui devront mettre le plus l’accent sur l’électrification pour atteindre les objectifs.

Au passage, on notera qu’en 2021, le cabinet prévoit une part encore élevée du diesel (48 % en moyenne en Europe et jusqu’à 68 % chez les français). La part de l’électrique ne sera que de 2 % et celle de l’hybride rechargeable de 4 %. Elle pourrait passer en revanche à 6 % en 2025 (pour 25 % d’hybrides, rechargeables ou non).

Dans son étude, Roland Berger insiste surtout sur les nouveaux concepts de mobilité partagée. A l’image de ce que veut développer Toyota, on trouvera sur le marché des véhicules comme l’i-Road que l’on pourra réserver depuis son smartphone et utiliser en complément des transports en commun ou du véhicule personnel. Ces véhicules seront connectés, pourront dialoguer avec les parkings et proposer des solutions multimodales de transport.

Le véhicule électrique du futur sera différent de celui qu’on connaît aujourd’hui. Il aura une électronique sophistiquée et nécessitera de passer des accords de partenariat pour des modèles économiques repensés.

Copyright Carfutur.com