L’ électrique est quasiment au prix du thermique

Il y a encore 18 mois, le coût d’usage (TCO) des véhicules électriques proposés sur le marché était jusqu’à 60% plus élevé que celui de leurs homologues thermiques.

Sous le triple effet de la baisse des prix généralisée des véhicules, de la mise en oeuvre de nouveaux modéles économiques dissociant le prix de la batterie de celui de la voiture et enfin de l’amélioration de 40% du bonus à partir du 1er août 2012, le coût d’usage des véhicules électriques particuliers et utilitaires se rapprochent fortement de ceux de leurs équivalents thermiques, ils se situent même en dessous pour certains d’entre eux.

Ces calculs sont effectués en appliquant la méthodologie du TCOscope élaborée par l’Observatoire du Véhicule d’Entreprise, notamment en appliquant une remise uniforme de 10% à tous les véhicules. Ce taux de remise est sans doute très inférieur à ceux qui sont pratiqués pour les véhicules thermiques (VP ou VU), malgré cela, les progrès accomplis depuis 18 mois sont considérables.

Le prix ne sera bientôt plus un obstacle. Il restera encore à améliorer l’autonomie des véhicules, à construire un réseau de recharge et à maintenir quelques années encore le bonus de 7 000 €, pour que le véhicule électrique fasse vraiment partie de notre paysage automobile.

 

 

Véhicules hybrides, l’hésitation n’est plus de mise

Le doublement à 4 000 € du bonus bénéficiant aux véhicules hybrides et son étendue aux véhicules professionnels intervenus au 1er août 2012, rend désormais le coût d’usage des véhicules hybrides très compétitif par rapport à celui de leurs équivalents thermiques classiques.

La gamme hybride de PSA (3008 + 508 + DS5) devient ainsi très attrayante pour les entreprises, et ce, sans compter les promotions du moment.

Le bonus de 2 000 € minimum dont bénéficie la Toyota Yaris Hybride essence lui permet de battre sa concurrente immédiate dotée d’une motorisation diesel. Une première, qui devrait ravir les entreprises qui cherchent à s’équiper en voitures à essence.

 

Les immatriculations de véhicules hybrides devraient faire un grand bon en avant dans les mois qui viennent.

Copyright carfutur.com