value up

Lors d’un séminaire consacré aux innovations, la marque au losange a dévoilé un concept car préfigurant un futur véhicule low cost. Un petit crossover urbain qui n’est pas sans rappeler le Cactus, mais en plus bio et plus connecté.

Sa taille se situe entre la Twingo et la Clio. Il ne s’agit pas du projet de véhicule ultra low cost de Renault, mais d’un autre véhicule qui pourrait intéresser une clientèle de citadins dans des pays comme la Corée du Sud ou le Brésil. Et accessoirement… la France.

En l’absence de photo officielle, ce visuel emprunté au site anglais d’Auto Express est celui qui se rapproche le plus du vrai concept. A la différence près qu’il est de couleur blanche et que les portières intègrent en bas… des plaques de bambou. Il y en a à l’extérieur, mais aussi à l’intérieur (contreportes, cockpit, plancher). C’est un matériau bio, et qui en plus améliore la résistance aux crash-tests.

Quand on regarde la Value Up, on a le sentiment de voir une BMW i3 en mode low cost. On retrouve quelques unes des solutions appliquées à ce modèle électrique (portes antagonistes, surface vitrées qui convergent vers l’arrière, ligne de caisse élevée). Mais, c’est le seul point commun. La Value Up fait 830 kg et adopte une motorisation hybride plug in.

A l’intérieur, l’ambiance est lumineuse. L’esprit est celui de la cabine d’hélicoptère. Mais, on peut voir sans être vu, avec des panneaux inspirés des moucharabiehs. Autre détail étonnant : un appuie-tête transparent. Mais, le point fort, c’est une planche de bord entièrement tactile. Outre un tableau de bord numérique, Renault veut en fait proposer deux énormes tablettes (15,9 pouces chacune), placées côte à côte et permettant au conducteur et au passager de disposer de leur propre univers digital. La connectivité est une demande forte et CarFutur a pu voir quelles sont les possibilités, avec des widgets et des blocs de contenus que l’on peut faire passer d’un écran à l’autre.

Alors, à quand la Cactus de Renault ? Le LCI (Laboratoire Coopératif d’Innovation) qui a développé ce concept estime que la plupart des technologies arriveront d’ici la fin de la décennie.

Copyright Carfutur.com