Un film documentaire sur les véhicules électriques, aussi exhaustif que convaincant, vient de faire sa sortie aux Etats-Unis. Destiné au grand public, il est vendu en projections privées dans le cadre de campagnes publicitaires et RP. L’Europe est la prochaine cible, pour un public qui veut en savoir plus… sans s’ennuyer !

Scott duPont est producteur de vidéos et films publicitaires ou documentaires, basé en Floride. Au départ, rien ne le liait au monde de l’automobile. Mais en 2006, il avait été frappé par un documentaire au ton dramatique : « Qui a tué la voiture électrique ? ». Le film expliquait comment les lobbies américains (pétrole, constructeurs, distributeurs de pièces détachées, sociétés de maintenance…) alliés aux défaillances technologiques des batteries, avaient eu raison des véhicules électriques à la fin du 20ème siècle, et fait avorter une technologie pourtant en marche.

Début 2009, Scott voit revenir les véhicules électriques sur le devant de la scène avec des annonces de lancements, les investissements, les subventions… Un chiffre attire sa curiosité : les VE représenteront $200 milliards de dollars de chiffre d’affaires dans les 15 ans à venir ! Il décide d’ajouter sa pierre au changement, en créant l’antithèse du premier documentaire. « Qu’est-ce que la voiture électrique ?» est un film de 70 minutes remarquablement complet, indépendant des marques, qui adopte un ton aussi positif que sympathique.

Le présent jongle avec le passé, certaines scènes ayant été tournées dans la grande « Electric Avenue » du dernier auto-show de Detroit, d’autres au musée Henry Ford. C’est là que l’on découvre une histoire de l’épopée électrique qui ne date pas d’hier.  On ne sait pas toujours qu’à une époque, 80% des voitures à New York étaient électriques et les femmes en étaient les plus ferventes, du fait de la propreté des moteurs.

Le film prend le parti -efficace- de démonter un à un les aprioris, idées préconçues, mythes et autres résistances liées à la voiture électrique. Tout concourt à démontrer que l’heure de la voiture électrique est venue : chiffres, statistiques, interviews, présentations d’un grand nombre de modèles [voir encadré]… Bien sûr, on parle beaucoup des batteries qui furent le point majeur des échecs antérieurs. La maintenance, l’autopartage, les avantages pour les jeunes, la conversion électrique de véhicules de prestige… rien n’est oublié. Le spectateur comprend l’intérêt économique et écologique des VE sans oublier aussi le côté « tendance » de l’innovation. Conduire un VE, c’est avoir en mains une vraie voiture réactive et amusante, qui n’a plus rien à voir avec la voiturette de golf…

L’un des intérêts du film réside aussi dans les interviews de pionniers et personnes-clés (constructeurs, conducteurs) sans oublier les associations, pas toujours connues, mais qui effectuent un travail de fond depuis quelques années pour que les américains se décident à rouler « propre ». C’est le cas de la remarquable « Plug-In America ».

« Dream Clean »

Présenté en avant-première à Orlando et à Miami en Floride en novembre, puis en Californie (à Hollywood) et enfin à New York, le documentaire commence une carrière originale. Il sera projeté en salles dans le cadre d’opérations de relations publiques notamment orchestrées par les concessionnaires, prescripteurs de choix. Le producteur leur propose des « packages » avec la projection, le DVD à distribuer etc. Les constructeurs seront probablement une deuxième cible de choix. Les droits ont déjà été vendus pour l’Espagne, où la journaliste Chabeli Iglesias, (fille de Julio), convertie à la « cause », présentera la version espagnole.

Une chose est sûre, à la sortie des premières projections, on ne comptait plus le nombre de personnes prêtes à sauter le pas, et mettre en pratique le slogan « Your dream car can be a clean car » [votre voiture de rêve peut être une voiture propre].

Autre preuve du retournement de tendance, un autre film est annoncé pour le printemps 2011. « La revanche de la voiture électrique » est une super-production de 25 millions de dollars, qui montrera les coulisses des voitures électriques avec des tournages dans tous les grands centres de fabrication américains.

Décidément, la machine est lancée et les détracteurs de l’énergie propre pourront difficilement prôner un retour en arrière !

Liz Gazay

copyright carfutur.com