A l’occasion du salon eCarTec Paris, la marque bavaroise a laissé entendre que l’autonomie pourrait sensiblement augmenter d’ici 4 ans.

BMW i3 by carfutur.com

L’intervention prévue par BMW portait sur la seconde vie des batteries. Un aspect que les constructeurs commencent à prendre en compte, afin de réutiliser les précieuses batteries lithium-ion pour des usages stationnaires (en stockant l’énergie électrique à la maison ou dans des usines). Dans le cas de BMW, cette phase a été prise en compte lors de chaque étape du programme BMW i (avec la Mini E, l’Active E et la i3). Mais, à un moment de la présentation, une phrase a piqué la curiosité de la salle. L’orateur a en effet évoqué l’horizon 2017 (ou 2018), en disant qu’on pouvait très bien imaginer à cette date une batterie plus compacte et plus performante, avec une autonomie augmentée par 1,5. L’allusion était furtive, mais elle a été commentée par la suite. Il n’en fallait pas plus pour relancer les spéculations à propos des progrès envisagés en matière de batteries. Rappelons que BMW est désormais lié à Toyota sur un certain nombre d’axes de recherche, dont les batteries lithium-air, jugées plus efficaces que les modèles actuels. De là à penser que la technologie sera peut être prête d’ici 4 à 5 ans, il n’y a qu’un pas. Et la marque allemande – qui utilise des batteries SB Limotive fabriquées par Bosch et Samsung – semblait prête à le franchir…

Copyright Carfutur.com