Qu’il est loin le temps où on se gaussait du look vieillot de la Prius de première génération et de sa technologie anachronique, face aux moteurs diesel européens. 15 ans plus tard, la Prius domine le monde et élargit sa gamme.

L’information est presque passée inaperçue, mais au premier trimestre, les ventes mondiales de la Prius ont dépassé celles de la Corolla, qui était jusqu’à présent  le véhicule le plus vendu de la planète. Ce qui en fait donc un best seller mondial. Rappelons que la Prius 1 (1997-2003) s’était vendue à 124 000 exemplaires, contre 1,250 000 pour la version 2 (2004-2009) et 1,350 000 à ce jour pour la dernière. Il faut dire qu’entre temps, Toyota a vendu plus de 4 millions de modèles hybrides dans le monde et qu’il va atteindre le cap des 5 millions début 2013.

Si l’Auris et surtout la Yaris HSD accompagnent en Europe cet essor des ventes, la Prius reste le modèle emblématique de la gamme. Avec ses 89 g de CO2 par km, la berline hybride reste une référence avec ses trois modes de conduite (EV, éco et power) et sa panoplie d’équipements dont l’affichage tête haute. Elle est désormais épaulée par une version monospace à 7 places (5 + 2 en fait) à 96 g, dont les dimensions ont été allongées (+ 13,5 cm) pour offrir à la fois plus de volume de chargement et d’espace intérieur. Ce modèle, qui sera vendu à 55 % auprès des flottes, a une valeur résiduelle estimée à 46 % (sur la base d’une utilisation pendant 3 ans et sur 60 000 km). C’est une version plus high tech avec sa batterie lithium-ion plus compacte et un inédit contrôle du tangage et du rebond qui utilise le couple du moteur électrique pour améliorer le confort.

Et dès le mois de septembre, la Prius va s’enrichir d’une troisième version, rechargeable celle-ci avec une batterie lithium-ion qui autorise un roulage de 20 km en mode électrique. Ce sera le modèle de série, dérivé des prototypes qui roulent actuellement à Strasbourg dans le cadre d’un test sur trois ans. La Prius plug in est donnée pour 49 g.

Toyota Europe n’a pas jugé bon d’importer en Europe la Prius coupé, qui a pour nom Prius C aux USA et Acqua au Japon. Mais ce trio va déjà occuper la scène pendant quelque temps, sachant que la marque japonaise  compte enrichir sa ligne Full Hybrid d’une dizaine de modèles d’ici à 2015, et qu’à partir des années 2020, elle compte proposer une version hybride de la plupart de ses modèles européens.

Copyright carfutur.com