Elle est étroite comme un scooter (moins d’un mètre de largeur et 2,5 mètres de long), garde la même capacité à se faufiler entre deux files d’embouteillages… mais c’est une vraie voiture, deux places en tandem, ultra-rapide, lourde, stable dans les virages… et propre puisqu’elle est 100% électrique.  La cible de cette citadine est le passager qui prend quotidiennement l’autoroute en se demandant comment il pourrait un jour arriver à faire ces trajets en dix fois moins de temps.

La Tango est aussi née du constat que la grande majorité du trafic urbain aux heures de pointe est constituée de conducteurs seuls, qui empruntent tous les jours la même route, sur un trajet parfaitement adapté aux capacités d’une batterie Lithium Ion.

Sur 140 millions de travailleurs aux Etats-Unis, 106 millions occupent seuls une voiture chaque jour ! (Source Ministère des transports). Le trajet moyen quotidien effectué par une personne pour se rendre à son travail est de 32 kilomètres.

Ce qui surprend le plus, lorsque l’on embarque dans la Tango, c’est l’accélération : de 0 à 96 km/heure en moins de 4 secondes. En raison de la taille et du design ultra étroit de l’engin, on pense tout de suite à la sécurité. Apparemment, elle a été soigneusement étudiée: ceinture de sécurité proche de celle utilisée dans les voitures de course, carrosserie conçue pour résister à des chocs de 300 km/heure, stabilité assurée par le poids : 1 tonne 4 dont 900 kilos sous la voiture. Le véhicule a été testé sur des routes inondées, enneigées, balayées par de forts vents. Côté avant-garde, notons un look coloré (la gamme de couleurs ressemble au logo de Google), deux portes pour le conducteur. Elles permettent de sortir et entrer par la droite ou la gauche selon la façon dont on s’est garé.

Branchée sur un chargeur 220 volts,  la batterie assure une autonomie de 40 km par heure de chargement. La plus grosse batterie permet d’atteindre 482 km grâce à 12 heures de chargement. Sur une « pompe » de 110 volts, le rendement est de 8 kilomètres par heure de chargement.

La vision du créateur, un ancien constructeur de bateaux, est celle d’une voiture qui peut doubler la capacité d’une voie sur l’autoroute ou celle d’un véhicule qui se faufile en toute sécurité. Rick Woodbury, Président de Commuter Cars, a imaginé la Tango dans les embouteillages de Los Angeles, mais l’a conçue dans son garage de Spokane, près de Seattle (Nord Ouest des Etats-Unis). Il a déjà investi plus d’un million et demi dans ce projet qui a reçu le support de quelques célébrités et philanthropes. Georges Clooney a acheté un modèle qui lui permet de circuler depuis bientôt deux ans dans les rues de Londres. Les co-fondateurs de Google, Sergei Brin et Larry Page ont chacun investi dans un exemplaire. L’artiste Romero Britto a personnalisé son modèle en le peignant à ses couleurs en signe de soutien. Une dizaine de modèles sont en circulation aujourd’hui. Mais seule une commande de 5.000 voitures permettrait de lancer la production en série et de passer d’un prix de 150.000 $ pour un modèle sur-mesure à moins de 40.000 $.

Le temps presse, car l’Europe s’est aussi lancée sur la citadine électrique et d’autres inventeurs américains s’activent dans leurs garages. Comme dans le secteur de l’internet, les investisseurs risquent d’avoir le dernier mot !

Liz Gazay

copyright carfutur.com