Alors que Renault semble satisfait des premiers retours de son service Twizy Way à Saint-Quentin-en-Yvelines, d’autres lancements sont déjà programmés.

Dès le mois prochain, par exemple, une vingtaine de Twizy vont sillonner les installations du CEA (Commissariat à l’Energie Atomique et aux Energies Alternatives) à Grenoble. Le responsable du programme mobilités nouvelles de Renault, Thierry Viadieu, a révélé lors d’une table ronde que « de plus en plus d’entreprises étaient séduites par le Twizy ».

 On peut rappeler à ce propos qu’Orange a commandé une centaine d’exemplaires du quadricycle électrique et qu’ils vont servir en auto partage en région parisienne.

 En fait, dès la conception de cet OVNI de la route, l’utilisation en mode partagé a été prise en compte. C’était même pour Renault une évidence. Si, aujourd’hui, la marque au losange, doit passer par des spécialistes de l’intégration (la PME ADM Concept), pour installer des boîtiers communicants, les modèles électriques seront demain équipés en natif de solutions adaptées à l’auto partage.

Renault souhaite compenser la réduction des ventes par des services, ce qui traduit donc une évolution du modèle économique. Thierry Viadieu a par ailleurs souligné qu’un véhicule en mode partagé roule plus, ce qui veut dire également plus d’entretien.

Copyright carfutur.com