L’avenir est à la conduite coopérative, avec un dialogue entre le véhicule et l’infrastructure. Toyota franchit une nouvelle étape au Japon.

Toyota trafic. Carfutur.com

A partir de ce mois-ci, une rue de Toyota City près de Nagoya est dédiée à des tests de communication entre le véhicule et les feux de signalisation. En utilisant une liaison radio sur le portique, sur la bande des 700 Mhz, le conducteur pourra être prévenu à l’avance que le feu va passer au rouge. Il pourra ainsi décélérer et réduire encore un peu plus son empreinte de CO2. L’information s’affichera directement sur le tableau de bord et sera doublée d’une alerte sur le système audio. La même bande de fréquence avait été utilisée un peu plus tôt pour la communication entre véhicules, afin de prévenir les risques de collision au niveau des intersections. Ce test est mené en coopération avec la Préfecture d’Aichi et la police locale.

Si Toyota est l’un des plus actifs dans le domaine de la conduite coopérative, en soutenant activement ce qu’on appelle les ITS (systèmes de transport intelligents), pour réduire les accidents et la pollution, il n’est pas tout seul à avancer dans cette voie. Les européens ont lancé par exemple le projet CVIS (avec Fiat, Daimler, Renault) et des démonstrations de dialogue entre les feux et les véhicules avaient été organisées avec succès lors du congrès mondial sur les ITS de Vienne, en octobre dernier.

Copyright Carfutur.com