Audi

La marque aux anneaux, qui procède au lancement de l’A3 e-tron, entend coupler la technologie de l’hybride rechargeable avec le diesel.

Sur l’A3 e-tron, c’est avec un moteur à essence (1,4 L TFSI 150 ch) qu’est couplé un moteur électrique avec une batterie lithium-ion rechargeable qui garantit une autonomie de 50 km en mode tout électrique. Une combinaison qui semble appréciée, si l’on considère le niveau plus élevé que prévu des commandes dans le réseau.  Mais, rien n’interdit à Audi de le faire avec du diesel. Du point de vue de l’ingénieur, c’est même assez logique de coupler l’énergie électrique avec le moteur thermique disposant du meilleur rendement. C’est ainsi que le TDI e-tron va faire son apparition, début 2015. La marque allemande va d’abord appliquer ce choix technique sur le Q7, le gros SUV de la gamme.

Audi annonce une puissance de 275 kW et un couple de 700 Nm.

En soi, ce n’est pas une première. Volvo propose déjà un modèle hybride diesel rechargeable, avec la V60 D6 plug in. Mais, le plus chez Audi provient de la puissance. En couplant le V6 3 L TDI déjà très performant de 272 ch avec une machine électrique de forte capacité, on obtient un SUV diablement vertueux et renforçant le plaisir de conduire. Un 4X4 électrique en ville et diesel à la campagne, voilà de quoi désespérer les écologistes.

C’est en tout cas une étape pour atteindre le seuil des 95 g de CO2 en 2020. Un cap qu’Audi entend bien respecter.

Copyright Carfutur.com