Partenaires depuis 2008, la marque au losange et la start up israélienne ont lié leurs destins pour faire avancer la cause de la voiture électrique. Enfin, ça c’était avant…

Better Place Fluence ZE

Dans un tout récent communiqué, Renault se félicite de pouvoir annoncer avec son partenaire Better Place « la performance d’un kilométrage cumulé de plus de 11 millions de kilomètres « électriques » parcourus sur les routes israéliennes par les clients de Fluence Z.E. depuis sa commercialisation en janvier 2012 ». Une association qui répond « parfaitement à la demande d’un pays comme Israël, soucieux de réduire sa dépendance au pétrole et de se libérer des contraintes d’une autonomie limitée, d’une part grâce à Renault Fluence Z.E. et son système de Batterie interchangeable, et d’autre part au système Quick-Drop déployé par Better Place ».

Ce communiqué victorieux est publié un peu plus d’une semaine après une interview fort remarquée de Carlos Ghosn. Interrogé par le média danois Energi Watch, le PDG de Renault et Nissan y déclare que « les clients préfèrent des batteries fixes sous leur véhicule et une certaine flexibilité dans la recharge, plutôt que des batteries amovibles. La demande va vers les batteries rechargeables », conclut-il.

Et pan ! Un petit coup de griffe contre le même Better Place, avec qui Renault est associé au Danemark aussi, où 18 stations d’échange ont été installées pour un montant de 200 millions d’euros. A ce jour, 250 voitures ont été vendues dans ce pays et pas beaucoup plus en Israël, alors que le deal initial portait sur 100 000 véhicules d’ici 2016 !

Rappelons que Renault est le seul constructeur au monde à prévoir en usine une interface permettant l’échange rapide de batteries dans une station dédiée. Une application qui ne concerne qu’un seul modèle, la Fluence ZE (dont les ventes plafonnent à 2000 unités au niveau mondial).

A priori, Renault va maintenir la livraison de cette berline électrique avec ses batteries amovibles. Mais, il n’y aura pas d’autre modèle compatible. « Dans le futur, Renault ne produira que des véhicules électriques avec batteries fixes », souligne Carlos Ghosn. C’est sans doute un coup dur pour Better Place, qui a déjà bien réduit la voilure par rapport à ses projets.

Copyright Carfutur.com