Renault ADAS

Les systèmes d’aide à la conduite, qu’on appelle en anglais les ADAS (Advanced Driver Assistance Systems) ont tendance à se  généraliser. Les constructeurs français y viennent à leur tour.

Si PSA a pris la parole ces derniers temps pour parler des technologies liées à la conduite (équipements de sécurité du C4 Picasso, freinage automatique sur la 308), la marque au losange n’est pas en reste. A l’occasion d’un séminaire sur l’innovation, elle a présenté des technologies qui devraient arriver assez vite sur la gamme.

Les fonctions sont les suivantes :

L’ACC (Adaptive Cruise Control / régulateur de vitesse adaptatif), qui avait été déployé dès 2001 sur la Vel Satis mais abandonné peu de temps après,

Le Distance warning (alerte de distance de sécurité),

L’Over speed prevention (alerte de survitesse avec reconnaissance des panneaux de signalisation),

L’Easy Park Assist (parking mains libres avec en prime la détection d’obstacles).

Techniquement, le véhicule devrait être équipé de 2 caméras, 12 capteurs ultra-sons et 1 radar. Ces éléments assurent la captation d’informations qui sont ensuite conjuguées et traitées en temps réel par des calculateurs. L’information ainsi recomposée est envoyée aux actuateurs comme la DAE (Direction Assistée Electrique), le moteur ou le bloc ESC (Electronic Stability Control) pour assister le conducteur dans les situations de manoeuvre et de conduite.

Rappel : l’Observatoire du Véhicule d’Entreprise organise, le 17 décembre de 9h à 12h au Grand Auditorium de Coeur Défense, une table ronde sur les nouveaux équipements automobiles en matière de sécurité. Inscription ici

Copyright Carfutur.com