Hybrid_Air by OVELe groupe français a créé l’évènement en révélant aujourd’hui une technologie en rupture autour de l’hybride. Nom de code : Hybrid Air. Le principe est aussi simple qu’ingénieux : reprendre une technologie en vigueur dans les véhicules industriels avec un moteur-pompe hydraulique. Elle est venue se greffer autour d’un moteur 3 cylindres essence (le 1,2 L fabriqué à Trémery) et d’une bombonne contenant de l’air comprimé. PSA a fait le choix de récupérer l‘énergie au freinage et en décélération et de la stocker dans un réservoir basse pression, où de l’air est comprimé pour fournir alors de l’énergie pour faire tourner les roues.

Pour arriver à faire fonctionner de concert le moteur à essence, les composants hydrauliques et l’air comprimé, le groupe français a dû concevoir une nouvelle boîte de vitesses automatique à trains épicycloïdaux, fonctionnant comme une CVT.

Voir la vidéo :

Grâce à cette solution, PSA arrive à réduire de 45 % la consommation en ville. Pendant 60 à 80 % du temps en mode urbain, la voiture roule à l’air*, c’est-à-dire en mode zéro émission, de façon presque imperceptible mais réelle. Les deux autres modes sont l’essence (sur route et autoroute, sur des plages optimisées) et le mode combiné (faisant travailler à la fois le moteur et l’air comprimé (cycle urbain et route). Si cette solution était installée aujourd’hui sur un véhicule du segment B, du type C3 ou 208, celui-ci verrait alors ses émissions de CO2 chuter à 69 g par km. Soit une consommation de 2,9 L/100 km.

L’intérêt de ce concept ? La technologie est robuste, tourne avec des composants éprouvés et ne nécessite pas d’infrastructure dédiée. Elle allège même les frais d’entretien. C’est bien joué de la part de PSA qui, en tournant pour une fois le dos au diesel, se dote d’une technologie innovante qui peut s’exporter en dehors de l’Europe et attaquer notamment les marchés émergents.

Quelque 80 brevets ont été déposés autour de ce projet innovant. Fruit d’un travail d’innovation ouverte et collaborative avec Bosch, la technologie Hybrid Air est financée dans le cadre des Investissements d’Avenir. Elle devrait apparaître sur le marché en 2016 et coûter moitié moins cher qu’une solution full hybride classique.

*Contrairement à l’air comprimé de Guy Nègre, il n’y a pas de moteur dédié et la bouteille d’air ne doit pas être rechargée.

Copyright carfutur.com