Bosch vh connecté

Si l’on en croit les déclarations rapportées par plusieurs médias anglo-saxons, et dont la source est un communiqué d’IBM, le groupe français souhaite exploiter le thème du big data avec l’aide du géant des services informatiques.

Ce qu’on appelle le big data, ce sont ces quantités phénoménales de données que l’on peut obtenir à partir des équipements communicants et qui deviennent compliquées à analyser avec des outils classiques. IBM cherche justement à se positionner sur ce marché et à aider les industriels, en particulier dans l’automobile. La voiture connectée devient en effet une plateforme informatique à elle toute seule avec le smartphone et les services connectés à Internet. Un éco système qui va encore prendre de l’ampleur avec le dialogue entre véhicules et avec l’infrastructure.

C’est dans ce cadre que l’annonce d’un partenariat entre PSA et IBM est à apprécier. Avec des outils comme Big Data & Analytics et MobileFirst Solutions, le constructeur français pourra proposer à ses clients un ensemble de canaux. On pense au web, aux applications pour smartphones et aux services à bord des véhicules. Les données issues du véhicule, comme les températures mesurées par les  capteurs et le déclenchement des phares et des essuie-glaces pourront par exemple enrichir les prévisions météo sur un trajet donné, en faisant profiter à toute une communauté les infos renvoyées par des conducteurs dans une zone donnée.

Copyright Carfutur.com