Comme il s’y était engagé, le groupe français baisse les prix. La décôte est de près de 6000 € (5 850 € exactement).

Le tarif de la Ion et de la C-Zéro passe à 29 500 € au lieu de 35 350. Et pour des prestations inchangées. Avec le bonus écologique, qui reste à 5000 euros, le prix est abaissé à  24 500 €. La C-Zéro et la Ion se retrouvent ainsi plus compétitives qu’une Nissan Leaf et réduisent leur écart à 3500 euros par rapport à la Fluence ZE. On fera cependant remarquer que même à ce prix, les voitures électriques de PSA sont au prix d’un 3008 de base et qu’elles coûtent 2,5 fois plus cher qu’une 107 ou une C1.

Citroën et Peugeot, qui ont livré l’an dernier près de 4 000 véhicules électriques et enregistré plus de 6 000 commandes en Europe, sont les leaders du marché. Mais, une baisse des tarifs était nécessaire pour anticiper sur l’arrivée de modèles plus abordables, en particulier la Zoé de Renault. La question est de savoir si cela sera suffisant pour faire du volume.

Chez Mitsubishi, l’i-MIEV reste encore à 34 790 euros au prix catalogue. Mais, la marque japonaise devrait elle aussi faire évoluer son tarif.

Copyright carfutur.com