La ville où nous nous trouvons fait partie de la centaine de cités françaises ayant rejoint les cinq cent villes européennes signataires d’un engagement, pour lutter contre le réchauffement climatique, lors de la convention annuelle des maires en mai 2010. Les maires signataires ont pris l’engagement de réduire de plus de 20 % leurs émissions de CO2. Pour cela, ils doivent économiser de l’énergie, accroître les énergies renouvelables, sensibiliser leurs habitants, et soumettre un plan d’action énergétique durable.

En périphérie de la ville se trouve un parc relais clairement signalé aux automobilistes sur les routes d’accès. Jouxtant ce parc se trouve la gare SNCF et plusieurs lignes de bus équipées de véhicules de dernière génération. Sont à disposition des passagers des bus de grande capacité hybrides diesel/électrique (18m – 150 places), des autobus (49 places) et minibus (22 places) entièrement électriques offrant une autonomie en service de 120 kilomètres. Ces derniers desservent désormais le centre ville, les lignes urbaines intermédiaires et les sites touristiques.

En complément des transports en commun, pour compléter l’espace multimodal de la ville, vient d’être inauguré un nouveau service : une flotte de véhicules en libre-service. Ils sont destinés prioritairement aux déplacements dans le centre ville, où leur stationnement est gratuit sur des zones réservées.

Bien entendu ces véhicules, adaptés aux courtes distances, sont électriques. Ils ont été conçus par l’une des PME innovantes sélectionnées en avril 2010 par le Conseil Général des Yvelines, dans le cadre d’un appel à projet pour la réalisation duvéhicule urbain du futur. Assemblés dans la Région, ils sont spacieux, pouvant accueillir 3 personnes et leurs bagages. Leur équipement intérieur a été dicté par des règles de frugalité, de résistance aux usages intensifs et d’efficacité énergétique. Pas de climatisation mais une ventilation alimentée par des capteurs solaires sur le toit, des planchers plats pour une grande facilité d’accès, pas de boite de vitesse ni d’embrayage.

Leur propriétaire, une société d’autopartage filiale d’un opérateur de transport français, les met à disposition des habitués moyennant une adhésion au service, une facturation proportionnelle à la durée et au nombre de kilomètres parcourus.

L’autopartage, un système permettant l’emprunt de voiture pour une courte durée après réservation par Internet ou serveur vocal (24h/24 et 7j/7) est en plein développement dans toute la France. L’intérêt suscité par Autolib (à Paris et la Petite Couronne) y est pour beaucoup. Les 4000 véhicules électriques en libre-service dans la capitale ont un sacré retentissement. Sur la base du modèle parisien, de nombreuses villes proposent désormais, en l’adaptant, un service similaire

Après réception d’un SMS de confirmation de la réservation, l’accès au véhicule s’effectue par carte magnétique ou par identification à partir d’un GSM.
A l’intérieur, le smartphone du conducteur a été reconnu automatiquement par le dispositif intégré au véhicule. Relié au système audio, il délivre des informations locales très précises sur le trafic, permettant d’éviter une artère en travaux ou bien, à la demande de passagers ne connaissant pas les richesses du patrimoine local, il fait office de guide de découverte. Ce guide touristique géo-localisé par le GPS délivre les informations ad’hoc en arrivant à proximité d’un site remarquable ou…d’une bonne table.

Bien qu’ils soient en vente, ces véhicules électriques de nouvelle génération sont peu achetés par des particuliers. Il est effectivement beaucoup plus intéressant, sur le plan pratique et financier, de s’abonner au service proposé par les opérateurs de la multimodalité.

Cette nouvelle forme de consommation des déplacements, prospective dans cet article, peut sembler futuriste, cependant elle est proche de nous.

Tous les éléments cités ici existent, les phases expérimentales sont achevées, la mobilité électrique entre progressivement en circulation dans les villes françaises. Rendez-vous dans les prochains mois.

Alain Giaccone

Copyright Carfutur.com