Avec à terme une centaine de véhicules électriques et environ 150 points de charge, SAVE est la plus grande expérimentation de France de la mobilité 100 % électrique. Au mois de juillet, le projet est bien avancé : 8 Renault Fluence Z.E., 20 Renault Kangoo Z.E. et 11 Nissan Leaf circulent désormais en Seine Aval. Sur ce territoire, 101 points de charge sont en service pour faire le plein d’électricité. 36 sont accessibles au public en voirie, ainsi que sur certains parkings Carrefour et Vinci Park.

Ce lundi 11 juillet à l’usine Renault de Flins, les partenaires porteurs du projet, l’Alliance Renault-Nissan et EDF, appuyés par la Région Ile-de-France, le Conseil Général des Yvelines et l’EPAMSA, en collaboration avec Schneider Electric et Total, ont ouvert les portes du Forum SAVE. L’objectif était de présenter les premiers retours d’expérience du déploiement des infrastructures de charge et de l’utilisation des véhicules électriques par les clients-utilisateurs.

Les remontées du terrain indiquent une utilisation intensive des véhicules, gage de leur adéquation avec les besoins de transports des clients. À titre d’exemple, la société Colizen a utilisé son Kangoo Z.E. 90 km par jour en moyenne ; ou encore la Fluence Z.E. de la société de transport de personnes 2ATP MR a roulé en moyenne 107 km par jour.Les résultats montrent que les idées reçues des clients vis-à-vis de la mobilité électrique sont balayées dès l’essai du véhicule.

SAVE se poursuit jusqu’en septembre 2012 avec l’installation de bornes de charge rapide permettant une charge en 30 minutes dans deux stations services TOTAL, les livraisons des véhicules aux particuliers et la poursuite du déploiement de l’infrastructure de charge. A terme, les résultats complets de cette expérimentation grandeur nature permettront, en parallèle des préconisations du Livre Vert, d’accompagner les réflexions des villes souhaitant développer la mobilité décarbonée.

En ces temps où il est de bon ton de dénigrer le véhicule électrique surtout lorsque ses contempteurs ont des arrières pensées, la progression réussie de cette expérimentation dans la vraie vie est un signe encourageant pour ceux qui croient en l’avenir de cette technologie.