Ca y est le marronnier du bonus-malus automobile revient en cette période de préparation budgétaire. Le Malus automobile va être durci, ce n’est pas nouveau , c’est même chaque année pareil. Il faut dire que chaque année, le système est déficitaire, le malus ne parvenant pas à financer le bonus. Pour 2014, l’équilibre pourrait même être assuré quoiqu’il arrive, puis que l’on parle de plus en plus d’une suppression des bonus pour les véhicules thermiques et d’une forte réduction pour les véhicules électriques et hybrides. Pour les premiers le bonus pourrait passer de 7 000 € à 5 000 € et pour les deuxièmes il pourrait être divisé par deux et revenir à 2 000 €. Nous retrouverions ainsi la situation d’avant août 2012. Un décret précisera les nouvelles conditions du bonus très bientôt.

Concernant le malus, les informations sont plus précises puisque le nouveau barème figure dans le projet de loi de finances pour 2014. Même si des amendements peuvent apparaître au cours de la discussion budgétaire, ce projet de malus est un beau coup de massue pour les véhicules émettant plus de 130 grammes de CO2, puisque désormais le seuil de déclenchement du malus n’est plus 136 g mais 131g et les montants sont significativement augmentés.

Capture d’écran 2013-09-26 à 08.12.46