Peugeot-308-dynamique

Qualité et allure germaniques, sobriété, connectivité et aides à la conduite : la nouvelle 308 s’inspire clairement de Volkswagen et de sa Golf. Et elle soutient la comparaison.
La marque au lion part à l’assaut de l’Allemagne. La nouvelle 308 sera la star du stand lors du salon de Francfort. Et pour forcer encore un peu plus le trait, c’est à Berlin que Peugeot a choisi d’organiser sa convention avec les concessionnaires… Mais, le lancement pour les médias se déroulait lui à Sochaux, berceau historique de la marque. Des panneaux « 308 by Sochaux » sont d’ailleurs visibles autour de l’usine. L’auto a par ailleurs reçu le label « Origine France garantie » (tout comme la 2008), ce qui constitue un argument fort pour la vente.
Une 308 vraiment nouvelle
Pour la première fois, Peugeot renouvelle entièrement un modèle sans lui faire changer de nom. On peut donc parler de nouvelle 308. Mais, à part le nom, tout change. La nouvelle version s’appuie sur la plateforme EMP2 du groupe PSA que reprend déjà pour le C4 Picasso. C’est pour cela, entre autres, qu’elle accuse 140 kg de moins sur la balance. La 308 est aussi plus compacte que la précédente. Mais surtout, elle dégage un plus grand sentiment de qualité perçue, tant à l’extérieur (projecteurs full LED, signature lumineuse à LED à l’arrière, ajustements) qu’à l’intérieur. Quand on la suite sur la route, on est frappé par sa silhouette plus ramassée avec des roues rejetées aux quatre coins de la carrosserie et bien campées sur la route.
i-Cockpit : petit volant et grand écran tactile
L’habitacle prend un parti pris de rupture. Peugeot reconduit le volant compact de la 208 et le combiné tête haute qui permet de tout voir sans quitter la route des yeux. Un détail suscitera peut être de l’agacement : l’aiguille du compte-tours se déplace dans le sens inverse des aiguilles d’une montre : une coquetterie empruntée à Aston Martin. Le dispositif est complété par un grand écran tactile de 9,7 pouces. Cet écran, qui pilote l’audio, la climatisation, le téléphone, la navigation et les services connectés, joue un rôle central.
Des services connectés et un relais vers le smartphone
Tout comme la 208, la 308 reprend les Peugeot Connect Apps. La formule, qui ne connaît guère de succès, sera sans doute dopée par la présence parmi les applications de Coyote. La marque va aussi proposer une application My Peugeot qui permettra de relayer vers le smartphone des données issues du véhicule (km, intervalles d’entretien, historique des trajets, analyse de la conduite) qui intéresseront sans doute les gestionnaires de parcs. Une autre, encore plus étonnante, utilisera le capteur optique du smartphone pour aider le conducteur face à un voyant qui s’allume ou pour comprendre le fonctionnement d’un équipement.
Une offre diesel qui va basculer vers le BlueHDI Euro 6
Au lancement, Peugeot propose une motorisation HDI d’entrée de gamme de 92 ch à 93 g de CO2 (suffisante, en raison du poids en baisse de la 308) et une autre plus sophistiquée e-HDI de 115 ch. Mais, le meilleur reste à venir avec l’arrivée du BlueHDI au printemps 2014. PSA va en effet proposer des moteurs HDI Euro 6 avec catalyse SCR, dont l’avantage est de réduire de 90 % les Nox grâce à un additif à base d’urée (AdBlue), de concert avec son FAP additivé. La version la plus écologique de 1,6 L sera à 82 g avec une conso de 3,1 L/100 km, inférieure de 0,1 L par rapport à la Golf BlueMotion. Nous avons pu prendre le volant d’une version 2 L 150 ch qui nous a semblé convaincante, avec de bonnes reprises et un bon confort acoustique. Dans 6 mois, la 308 aura également un 1,2 L turbo à 3 cylindres avec Stop & Start (e-THP) et de nouvelles boîtes auto à 6 vitesses, annoncées plus performantes que les boites à double embrayage.
Une 308 qui pourrait se décliner en mode hybride à terme
Peugeot ne s’interdit rien à terme. La plateforme EMP2 est prévue pour recevoir une chaîne de traction hybride. Mais, la marque estime à ce jour que les performances en CO2 sont suffisantes et ne souhaite pas augmenter les coûts. Si hybridation il doit y avoir un jour, ce sera sans doute plus du « mild hybrid » (ou Hybride Eco) avec un Stop & Start amélioré, que de l’Hybid4.
Des aides à la conduite à la carte
Pour rivaliser avec la Golf, et accessoirement obtenir les 5 étoiles qu’elle vise à l’Euro NCAP, la 308 se devait d’avoir des systèmes d’aide à la conduite. Grâce à la plateforme EMP2, elle bénéficie tout comme le C4 Picasso de l’anti angle mort et du régulateur de vitesse actif. L’alerte de collision permet de rappeler à l’ordre le conducteur quand il s’approche de trop près d’un autre véhicule. La réelle nouveauté est le freinage automatique, actif à partir de 20 km/h. Il active un freinage automatique d’urgence en cas de collision probable. La 308 est loin d’avoir la même sophistication que la Golf, mais elle constitue sans aucun doute une nouvelle référence au sein de la gamme PSA et des constructeurs français. De plus, elle va s’enrichir d’un système de stationnement automatique l’année prochaine.
Bilan : un numéro de charme
Par ses qualités routières, son design fort et des versions Business dès le lancement, la nouvelle Peugeot 308 devrait séduire les entreprises. La marque au lion mise sur la montée en gamme et le plaisir de conduire pour ravir sa couronne à la Golf en Europe.
Voir le diaporama :

Copyright Carfutur.com