Orange autopartageImpliqué dans le développement de solutions de mobilité intelligente, l’opérateur s’applique à lui-même des règles pour le respect de l’environnement avec l’auto-partage, le co-voiturage, l’éco-conduite et des véhicules hybrides dans sa flotte automobile.

Parlons d’abord de la flotte d’Orange. Elle comprend 35 000 véhicules, dont 23 000 en France.  L’objectif du Groupe est de réduire de 20 % ses émissions de CO2 d’ici à 2020, d’où le choix de véhicules électriques (comme le Twizy) et hybrides (comme la Toyota Yaris HSD, dont une vingtaine d’exemplaires ont rejoint le parc automobile depuis cet été). Orange vient par ailleurs de sélectionner trois prestataires, qui sont des fabricants de bornes de recharge, afin de favoriser l’usage du véhicule électrique.

Depuis septembre 2012, l’opérateur propose à ses salariés une nouvelle formation « prévention du risque routier et éco-conduite ». D’une durée de sept heures, cette formation vise à changer les comportements de conduite pour augmenter la sécurité au volant et réduire la consommation de carburant grâce à une conduite plus fluide. Orange a déjà formé 2 000 conducteurs et a pu observer une baisse moyenne de 12 % de la consommation de carburant chez les salariés concernés (allant jusqu’à 40 % pour certains conducteurs) ainsi qu’une diminution des émissions de CO2 d’au moins 10 %. Le Groupe a fait le pari ambitieux de former l’ensemble de ses conducteurs à l’éco-conduite, soit environ 30 000 personnes d’ici quatre à cinq années.

L’autre pilier est l’autopartage. Pour encourager l’usage raisonné des véhicules, Orange développe un service d’auto-partage pour les salariés qui ne possèdent pas de véhicule. Un outil de réservation est disponible via l’intranet ou le smartphone. Il  permet d’optimiser en temps réel l’utilisation des véhicules, avec notamment une fonction de co-voiturage pour partager les trajets professionnels avec des collaborateurs. La flotte en auto-partage peut également être utilisée pour les besoins personnels des salariés, en soirée ou pendant le week-end, moyennant une contribution financière de leur part. Le service d’auto-partage est  lancé aujourd’hui en phase de test, avec une centaine de véhicules à Paris, Rennes et dans la région Provence-Alpes Côte d’Azur. Il sera ensuite étendu, si le test est concluant, en 2014 à toute la France avec un objectif flotte de 1500 véhicules partagés d’ici  trois à quatre ans. Les véhicules « propres » (électriques ou hybrides) représentent un quart de la flotte dédiée à l’auto-partage.

Par ailleurs, Orange et Autolib’ ont signé un partenariat. Ainsi, les collaborateurs d’Orange pourront utiliser les véhicules Autolib’ pour leurs déplacements entre les sites du groupe en région parisienne. L’accord prévoit aussi un abonnement privé.

Copyright Carfutur.com