Le bonus-malus écologique institué par le gouvernement au 01 janvier 2008 avait pour but de rendre le parc français de moins en moins émetteur de gaz à effet de serre (CO2). L’objectif a été atteint au delà de toutes les espérances puisque la France se situe parmi les pays les plus vertueux sur ce plan. 600 000 primes auront été distribuées en 2010, c’est beaucoup pour nos finances publiques. Le système se voulait équilibré, il s’est révélé extrêmement coûteux. Les nouvelles conditions d’octroi du bonus-malus viennent d’être publié au journal officiel de ce dimanche et sont applicables dès le premier janvier 2011. Ces conditions sont plus sévères, notamment à l’égard du GPL qui voit son bonus de 2 000 € supprimé alors qu’il avait été prévu jusqu’en 2012. Espérons que le bonus de 5 000 € sur les véhicules électriques ne connaîtra pas le même sort.
A noter que pour prendre en compte les délais de livraison, tout véhicule commandé avant le 31 décembre et livré avant le 31 mars 2011 gardera le bénéficie du bonus effectif au moment de la commande.

copyright carfutur.com