14BB16 JPG

La griffe haut de gamme de Citroën va présenter au salon de Genève une version restylée de la DS5. Pas de grands changements, mais des améliorations à tous les niveaux, du design aux motorisations, sans oublier le cockpit.

Le premier changement perceptible est la calandre DS Wings, de forme hexagonale. Elle est déjà appliquée sur les modèles vendus en Chine et fait donc sa première incursion en Europe et en France. La DS5 adopte par ailleurs la nouvelle signature lumineuse déjà étrennée par sa petite sœur, la DS3, sur ses projecteurs xénon Full LED.

Du côté des équipements, la seule vraie nouveauté est l’arrivée de la détection d’angles morts. Une option que l’on trouve assez largement sur le marché, mais dont l’absence aurait été une faute de goût sur le segment Premium.

Sous le capot, l’hybrid4 diesel est toujours là. Il y a aussi la technologie BlueHDI Euro 6, qui avait été introduite sur le modèle actuel. La nouveauté est la version 1.6 BlueHDi 120 avec la transmission automatique à six rapports.

Le seul vrai changement vient de l’habitacle, qui reçoit un grand écran tactile comme sur les Citroën de dernière génération. Il permet d’éliminer 12 boutons sur la console centrale, ce qui n’est pas un luxe vu le côté Boeing 747 de ce modèle inspiré de l’aéronautique. L’écran tactile permet de piloter plusieurs fonctions (de la navigation à la musique) et prend en charge également l’interface Mirror Screen, c’est-à-dire la duplication de l’affichage du smartphone. DS parle de New Mirror Screen. On verra si le concept – déjà appliqué sur la C1 et la 107 – a été amélioré, sachant que la marque DS va intégrer à terme CarPlay et Android Auto.

Outre l’appel d’urgence, la marque liée à Citroën propose des services connectés :

Le pack Monitoring : carnet d’entretien virtuel (suivi automatique du kilométrage et alerte des entretiens à prévoir), écodriving (conseils personnalisés sur la base du style de conduite constaté) et rapport d’utilisation (qui synthétise l’usage fait du véhicule) ;

Le pack Mapping : localisation du véhicule, affichage des trajets et informations sur l’utilisation du véhicule en cas de prêt ;

Le pack Tracking : géolocalisation du véhicule en cas de vol.

Par ailleurs, la nouvelle DS 5 inaugure MyDS, une application mobile compatible iOS/Androïd. Elle vise à accompagner le client dans ses déplacements, avant, pendant et après la conduite.

La sortie du vaisseau-amiral de la gamme DS est prévue cet été.

Copyright Carfutur.com