X Trail hybride

Au Japon, l’allié de Renault vient de lancer une version hybride essence de son SUV. Peut-on espérer le voir un jour en Europe, en alternative au diesel ?

Et voici donc le X-Trail hybride. Le SUV de Nissan intègre un moteur électrique de 41 ch en association avec le 2 L 4 cylindres de 147 ch à injection directe. Le tout est relié à une batterie lithium-ion à charge et décharge rapide et de taille compacte. Un couplage qui permet de réduire de 75 % les rejets de NOx selon le cycle d’homologation japonais. Dans cette configuration, et avec en prime une récupération d’énergie au freinage et des pneus à faible résistance au roulement, le X-Trail revendique une consommation de 4,8 L/100 km (au lieu de 6,1 litre pour le 2 litres essence). C’est naturellement plus si on opte pour la version à 4 roues motrices.

Pas si mal, d’autant qu’il embarque aussi des technologies comme le freinage automatique d’urgence, l’aide au parking et le système NissanConnect. En performance, il peut rivaliser avec une version équivalente de 2,5 L.

La marque japonaise met en avant la douceur de conduite, grâce à un système de double embrayage qui fait le lien entre le moteur électrique et la boîte CVT.

Pour autant, il n’est pas certain que ce X-Trail hybride vienne jusqu’en Europe. Nissan semble privilégier encore et toujours le diesel pour ce modèle. Dommage, car il aurait pu donner la réplique au Rav4 hybride de Toyota, qui lui arrivera chez nous début 2016.

Nissan semble par ailleurs pousser un peu plus l’hybride, avec une version du Rogue (un autre SUV) qui est sorti au Japon et pourrait se décliner aux USA.

Mais, cela ne veut pas dire la fin de l’électrique pour autant chez Nissan. Le Nikkei écrit que la marque lancera lors de l’année fiscale 2016 deux nouveaux modèles : la remplaçante de la Leaf avec une plus grande autonomie et un mini véhicule élaboré en commun avec Mitsubishi.

Copyright Carfutur.com