Le constructeur japonais lancera en juin la nouvelle version de la Leaf. Elle a été améliorée sur bien des points et s’articule autour de trois versions dont celle d’entrée de gamme qui pourrait intéresser les flottes.

La finition Visia permet d’accéder à l’univers de la Nissan Leaf. C’est une version attractive, car elle est proposée à partir de 23 190 € (bonus de 7000 € déduit), batterie comprise. Un prix qui descend à 17 290 € si le client décide de louer la batterie, comme cela se fait au sein de la gamme Renault ZE. Les tarifs de location sont d’ailleurs similaires : à partir de 79 € par mois (pour une durée de 36 mois et plus et une distance inférieure ou égale à 12 500 km par mois), avec des durées, des kilométrages et des forfaits équivalents à ce qui se pratique sur la Zoé. La location de batterie intègre l’assistance.

Leaf 2 by carfutur.comSur cette version d’entrée de  gamme, Nissan propose  une clé intelligente et l’aide au démarrage en côte. A noter que le système Carwings – qui permet de garder un lien avec le véhicule – n’est pas disponible et est remplacé par un GPS Nissan Connect (avec des fonctions connectées liées à Google). Par ailleurs, la charge rapide est proposée en  option, Nissan partant du principe que la version de base peut se contenter du chargeur embarqué de 6,6 kW (qui réduit à 4 h le temps de charge sur une prise à 32 ampères). Plus dépouillée, la finition Visia pèse 50 kg de moins* que la Leaf initiale.

 Dans cette configuration, la Leaf conserve tout comme sur les autres versions ses airbags latéraux et rideaux à l’avant, l’ABS, l’EBD, l’assistance au freinage d’urgence et l’ESP.

Moins chère et plus efficace (199 km d’autonomie au lieu de 175 selon le mode NEDC), la compacte électrique de Nissan pourrait séduire ainsi davantage les flottes, en attendant l’arrivée en 2014 de l’utilitaire e-NV200.

*Ce gain est notamment dû au réaménagement du logement de la batterie et à l’intégration des composants électriques avec moins de câblage à haute tension.

Copyright Carfutur.com