Michelin cross climate

Michelin a présenté un nouveau pneu qui permet à une grande majorité d’automobilistes d’affronter les aléas de l’hiver, sans pour autant chausser des enveloppes spécifiques. Un produit qui créée un nouveau segment, entre le pneu été et le pneu hiver.

Et ce produit a pour nom Crossclimate. Michelin n’hésite pas à dire qu’il représente un tournant dans l’histoire du pneumatique et qualifie au passage d’extraordinaire le travail qui a été fait au niveau du développement. Le fait est qu’il n’a fallu que trois ans pour concevoir ce nouveau pneu (contre 4,5 en temps normal et jusqu’à 10 dans le cas du pneu vert), en prenant chez Michelin le meilleur du pneu été et du pneu hiver. Il est bien évidemment supérieur aux « all seasons » (rien à voir avec la pizza du même nom), qui sont en fait moyens dans tous les domaines et ne sont pas d’une aide déterminante quand ça patine.

Michelin a souhaité répondre aux besoins d’une large cible, celle des 65 % d’automobilistes européens qui ne voient pas l’intérêt d’opter pour des pneus hiver, mais qui apprécieraient d’avoir un surcroît d’adhérence quand les conditions se dégradent. Pour schématiser, le Crossclimate est idéal pour les parisiens imprévoyants qui vont pour les vacances aux sports d’hiver. Il leur permet de monter jusqu’en haut du col.

Il s’agit en fait du premier pneu été homologué pour pouvoir rouler en hiver, grâce au label 3PMSF. Il freine (presque) aussi bien qu’un pneu été, freine bien sur le mouillé, et a plus de grip, que ce soit sur sol mouillé ou sur la neige. Nous avons fait le test avec une Golf, à travers trois ateliers : freinage sur le sec à 55 km/h, évolution dans un rond-point jusqu’au décrochage et montée d’une rampe enneigée. Avec un pneu été classique, la voiture décroche à 32 km/h dans un rond-point et ne parvient pas à monter la rampe. Avec le Crossclimate, on s’arrête à peine plus loin qu’avec un pneu été, mais bien avant un « all season » et un pneu hiver ». Dans le rond-point, la voiture décroche à 38 degrés, mais conserve suffisamment de grip pour rester contrôlable par un conducteur averti. La différence la plus évidente se situe en bas de la rampe enneigée On réussit à monter sans effort.

Bilan : Michelin frappe un grand coup en profitant de la présence de nombreux journalistes en raison du salon de Genève. Il va lancer dès le mois de mai de nouveau pneu avec 23 dimensions. Le Crossclimate sera bien sûr plus cher (jusqu’à 20 %), mais les clients seront gagnants en évitant les frais d’achat et de stockage pour des pneus supplémentaires. Le produit intéresse les flottes ainsi que des constructeurs automobiles.

Copyright Carfutur.com