Mazda diesel

Le Yomiuri Shimbun révèle que le constructeur d’Hiroshima va lancer une version hybride diesel d’un de ses modèles. Mazda ne fait décidément rien comme les autres.

Si l’on en croit ce journal réputé*, c’est en 2016 que l’hybride diesel fera son apparition dans la gamme de la marque, au Japon comme en Europe. Mazda rejoindra ainsi un club initié par PSA et qui compte également parmi ses membres Volvo et Mercedes, en attendant Audi qui a déjà annoncé l’arrivée de cette motorisation en 2015. La nouvelle pourrait surprendre, venant d’un constructeur japonais (même s’il faut noter que c’est Toyota qui a inventé l’hybride diesel en premier et qui l’a inauguré sur un utilitaire).

Mais, Mazda évolue dans un monde à part. La marque refuse le downsizing et préfère travailler sur le taux de compression pour réduire la conso, sans pour autant nuire à la performance. C’est elle aussi qui a contribué à redonner au diesel ses lettres de noblesse au Japon, avec du clean diesel conforme à la norme Euro 6. Une motorisation qui cartonne sur le CX-5 et la Mazda 6. Les plus sceptiques seront sans doute surpris d’apprendre qu’il s’est écoulé 76 000 voitures diesel dans l’archipel en 2013, toutes marques confondues. C’est deux fois plus qu’en 2012.

Alors que la pression s’accentue au niveau du CO2, et que des solutions existent pour rendre le diesel moins nocif, le passage à l’hybride diesel est plus pertinent. C’est d’ailleurs une voie que semble privilégier Subaru aussi. Mazda affirme que la technologie va réduire de 30 % la consommation, par rapport au moteur SKYACTIV-D qui est déjà une référence en matière de sobriété.

*vendu chaque jour à 10 millions d’exemplaires.

Copyright Carfutur.com