La motorisation à essence n’est par morte ! Certes les diesels représentent plus de 70% des immatriculations dans notre pays, ce qui constitue une exception mondiale, mais le chiffre est trompeur. Les motoristes continuent de faire progresser les motorisations essence qui présentent bien des avantages notamment en terme de pollution. Déjà l’hybridation des moteurs à essence constituait un progrès important (mais coûteux), Mazda annonce des progrès spectaculaires : une consommation d’un peu plus de 3l au 100 km. Les nouvelles normes anti pollution EuroV qui vont entrer en vigueur début 2011 pour toutes les voitures et notamment les diesels ont encore stimulé l’imagination des ingénieurs.

Lire l’article sur Lesechos.fr