La BEI est en train de préparer le dossier de financement. D’ici deux ans, la capitale espagnole offrira le même service qu’à Paris avec des voitures électriques en libre-service.

L’annonce a été faite vendredi par Philippe de Fontaine Vive, le Vice-Président de la Banque Européenne d’Investissement. Il était aux côtés de Vincent Bolloré lors d’une conférence de presse commune (au cours de laquelle la BEI a annoncé un second prêt de 75 millions pour le déploiement d’Autolib’, un premier de 130 millions ayant servi à financer la recherche sur les batteries lithium-métal-polymère). Alors que l’industriel breton faisait le point sur Paris*, en révélant au passage que deux villes étrangères par semaine faisaient le déplacement jusqu’à Vaucresson pour se renseigner sur Autolib’, ce dirigeant de la BEI a subitement évoqué Madrid.

D’après les confidences de M. de  Fontaine Vive, la capitale espagnole – qui propose déjà un service d’auto partage**- souhaite mettre en circulation 3000 à 4000 véhicules électriques dans ses rues. Ce qui ferait de son service l’équivalent d’Autolib’. L’appel d’offres pour l’Autolib’ ibérique devrait avoir lieu pour 2013. Ce sera trop tôt pour le constructeur espagnol Seat, mais d’autres seront prêts à répondre à l’appel. L’offre de véhicules électriques sera plus abondante en Europe, sur 2013 et 2014.

Ce sera peut être l’occasion pour Renault de concourir avec la Zoé. Pour l’anecdote, le service Auto Bleue de la ville de Nice voulait passer commande de 80 exemplaires de ce modèle (car la flotte doit passer de 130 à 210 véhicules). Mais, cela n’a pas été possible, en raison des retards accumulés par la marque au losange pour son modèle fétiche. Du coup, Veolia a dû prendre 50 Peugeot Ion. L’exploitant d’Auto Bleue s’est toutefois laissé la possibilité de prendre 30 Zoé un peu plus tard.

La BEI a déjà financé plusieurs projets liés à l’électro-mobilité. Certains, comme Better Place sont plus risqués, mais la location de véhicules électriques en libre-service semble en tout cas trouver son public. A Paris, Autolib’ vise l’équilibre financier dès 2014, avec au moins 5 ans d’avance. Un succès qui a dû convaincre Madrid de se lancer ce type de service de mobilité.

L’Espagne s’était fixé l’objectif en 2014 d’avoir 250 000 véhicules électrique s et un million d’hybrides.

*A ce jour, Autolib’ a séduit 39 000 clients dont 14 000 Premium. Le service repose sur 1750 véhicules, 720 stations et 4000 bornes de recharge (à terme, 3000 Bluecar et 1100 stations).

** Pour le moment, le service Bluemove Carsharing propose en location à Madrid des modèles thermiques (Toyota Aygo et Auris, Opel Corsa et Zafira) et électriques (Peugeot Ion et Think).

Copyright carfutur.com