VW-Golf-GTE-Plug-in-Hybrid

Comme on le sait, le gouvernement veut convaincre les français de se débarrasser de leurs vieux diesels et d’acheter de l’électrique. La prime de conversion s’applique aussi aux hybrides rechargeables.

On pouvait déjà se poser la question de la portée d’un bonus porté à 10 000 € pour les bienheureux qui troqueraient leur antédiluvien mazout (de plus de 13 ans) au profit d’une voiture électrique. Peut-être existe-t-il une catégorie de clients, habitant dans une zone concernée par la pollution et qui en profiterait. Et si ça se trouve, cela pourrait profiter in fine à l’industrie française. Après tout, il s’est vendu 939 VE en janvier dernier, dont 656 VP.

Ce qui est sûr, c’est ce que ne sera pas le cas pour la prime de conversion destinée aux hybrides rechargeables (2 500 € qui s’ajoutent aux 4 000 € de bonus pour le plug in). Pour avoir fait l’impasse sur ce type de motorisation, ni Renault ni PSA ne disposent de modèles. Et il n’y en aura pas avant au moins 2017. Pourtant, il y a déjà beaucoup de monde sur le marché, si l’on compte l’Audi A3 e tron, la Golf GTE, le Mitsubishi Outlander, la Toyota Prius VHR, la Volvo V60, mais aussi quelques Premium allemands (BMW i8, Mercedes S 500 plug in Hybrid, Porsche Panamera et Cayenne S-E Hybrid, 918 Spyder), voire une McLaren (P1). Les immats ont été de 166 VP plug in en janvier.

A priori, c’est bien d’élargir aux hybrides rechargeables. Mais à votre avis, qui troquera son vieux diesel contre une voiture qui démarre à environ 40 000 €* ?

*38 500 pour la GTE, bonus de 4 000 € déduit

Copyright Carfutur.com