Lexus GS300h route

Dotée de la seconde génération du Lexus Hybrid Drive, la GS300h  limite ses rejets de CO2 à 109 g et réduit sensiblement les frais liées à l’entretien.

La nouvelle Lexus GS300h ne consomme que 4,7 L/100 km (selon le cycle NEDC) pour des émissions de 109 g de CO2 par km. Pas mal pour une berline de 4,85 m et de 2,2 tonnes. Une telle performance s’explique par le système Full Hybrid qui associe un moteur essence de 2,5 litres et 181 ch (à cycle Atkinson, quatre cylindres à injection directe D-4S) et deux machines électriques (moteur électrique et générateur. La puissance combinée est de 223 ch.

Au-delà de son efficacité, la nouvelle GS 300h coûte beaucoup moins cher en maintenance. La conception du groupe motopropulseur s’affranchit de l’embrayage ainsi que des classiques démarreur et alternateur, ces fonctions étant intégrées au système hybride, ce qui évite tout entretien ou remplacement de ces organes sur la durée de vie du véhicule. La traditionnelle courroie de distribution cède la place à une chaîne ne nécessitant aucun entretien. Rien que pour ces pièces, l’économie est évaluée à 1 700 euros sur une période de 5 ans. Grâce au freinage régénératif efficace qui assure les premiers 50 % de la force de freinage, l’usure des plaquettes et des disques est nettement moindre. La GS 300h ne nécessite aucun changement de disques sur 90.000 km et uniquement un jeu de plaquettes, soit une économie équivalente à environ 500 euros, pour les seules pièces. Par ailleurs, la pression des pneus de 20 % plus élevée sur les véhicules Full Hybrid limite l’usure de l’épaulement tandis que l’entrainement plus linéaire des roues et la bonne répartition des masses réduit l’usure de la bande de roulement des pneus. Pour un kilométrage de 90.000 km, seul un remplacement du train de pneus sera nécessaire, ce qui correspond à une économie supplémentaire de 750 euros. Dans le cadre d’un contrat de leasing sur 3 ans et 90 000 km, la GS 300h permet d’économiser environ 1 250 euros par rapport à ses rivales diesel 2,0 litres en plaquettes, disques, et pneumatiques.

Pour enfoncer le clou, les GS 300h Business (109 g/km de CO2) et Luxe (110 g/km) ouvrent droit à un bonus écologique de 3 300 euros pour les particuliers et les entreprises. Pour la GS 300h Business, les entreprises bénéficient de plus de l’exonération de TVS sur les huit premiers trimestres de possession, soit un avantage de 880 euros. En outre, selon les régions, les véhicules hybrides bénéficient d’une gratuité à 100 % ou à 50 % de la carte grise. L’exonération est totale en Aquitaine, Auvergne, Basse-Normandie, Bourgogne, Centre, Champagne-Ardenne, Corse, Franche-Comté, Île de France, Limousin, Midi-Pyrénées, Nord-Pas-de-Calais, Pays de la Loire ; et à 50 % en Alsace, Bretagne, Haute-Normandie, Lorraine, Picardie, Poitou-Charentes, Rhône-Alpes.

Copyright Carfutur.com