Le Parlement a donné son feu vert, mardi 16 février, à l’introduction de véhicules utilitaires légers plus propres et plus économes en carburant. Les députés ont voté en faveur de limites d’émissions de CO2 dans l’UE pour les nouvelles camionnettes et autres « véhicules commerciaux légers » conçus pour le transport de marchandises.

Le texte prévoit une adaptation à ces nouvelles normes par étape. En 2014, 70 % de la gamme des constructeurs devra se conformer à l’objectif moyen de 175g d’émission de CO2 par kilomètre. L’ensemble des véhicules sera concerné en 2017.

D’ici 2020, les fabricants dépassant les objectifs fixés devront s’acquitter d’une amende de 95 euros par g/km. Un objectif de 135 g/km était proposé à l’origine. Le nombre retenu correspond au compromis trouvé par les Etats membres lors des discussions au Conseil.

Dans les deux ans qui viennent, le texte prévoit également des bonus pour les constructeurs de véhicules utilitaires légers dont les émissions de CO2 sont inférieures à 50 g/km.

Le texte a été approuvé par le Conseil des ministres, en première lecture.