hd_passat_2.0_tdi

Le constructeur allemand mise aussi sur des solutions plus conventionnelles pour réduire la consommation de ses modèles et se conformer aux objectifs européens en matière de CO2.

Le premier pilier est un système Start-Stop 2.0. Il ne se contente pas de couper le moteur lorsque la voiture est arrêtée au feu rouge : il anticipe la manœuvre dès que la vitesse descend en-deçà de 7 km/h. Et il y a mieux. En mode « roue libre moteur coupé », qui est une nouvelle fonction, le moteur s’arrête également à des vitesses plus élevées quand le conducteur relâche la pédale d’accélérateur. Il devient ainsi possible d’améliorer significativement la consommation de carburant, dès lors que l’on adopte une conduite basée sur l’anticipation. Pour le reste, pas de changement : le système récupére de l’énergie pendant les phases de freinage et le redémarrage du moteur se fait en douceur.

Le second pilier concerne les motorisations hautes performances. VW a développé un bi-turbo diesel 240 Ch (176 kW) sur la nouvelle Passat qui allie économies et plaisir de conduite. Affichant 120 Ch par litre de cylindrée, ce moteur est le plus puissant de tous les quatre cylindres TDI jamais produit. Il permet d’atteindre une vitesse de pointe de 240 km/h (sur autoroute allemande, bien entendu). Mais, sa consommation n’est que de 5,3 L/100 km. Dans le futur, ce TDI pourrait être encore optimisé grâce à l’utilisation d’une commande de soupape variable, à des cycles d’échange de gaz optimisés et à ce que l’on appelle un turbo électrique, des avancées qui permettraient de booster la puissance de ce moteur 2 litres à 272 Ch.

Troisième et dernier pilier : la boîte DSG à double embrayage. Depuis l’introduction de la première boîte en 2003, la DSG a remporté un succès mondial. Les raisons ? Aucune autre boîte automatique ne change de vitesse aussi rapidement et n’obtient d’aussi bons résultats en termes de consommation de carburant. Volkswagen propose maintenant une nouvelle boîte DSG 10 rapports pour les moteurs délivrant jusqu’à 550 Nm de couple. La nouvelle disposition des engrenages permet de réduire encore plus les émissions de CO2.

En résumé : le constructeur allemand n’abdique pas sur la puissance et le plaisir de conduire. Et il continue à réduire la conso et les émissions de CO2.

Copyright Carfutur.com