Les effets d’Autolib se font sentir dans les immatriculations de véhicules particuliers électriques : 157 Bolloré ont été immatriculées, 128 MIA, 106 Fluence. Cette croissance des immatriculations sera alimentée les mois prochains par la montée en puissance d’Autolib, soit 3 000 voitures annoncées. A noter la chute inexorable des Peugeot Ion et Co, ainsi que la curieuse stagnation de la Nissan Leaf avec quelques unités vendues. Sans doute très peu de particuliers ou d’entreprises font partie des acheteurs, le gros des immatriculations étant assuré par les collectivités, les projets publics ou les véhicules placés dans les réseaux des constructeurs.