continental-autonomy-1280x926

Selon une étude sur la mobilité, publiée par Continental Automotive, les conducteurs de l’hexagone restent sceptiques par rapport à cette évolution.

Seuls 33 % des Français déclarent être intéressés par la technologie, à l’opposé des Chinois qui, eux, s’y intéressent à 73 %. Le pragmatisme prime en France, puisque plus de la moitié des conducteurs attendent que les nouvelles technologies aient fait leur preuve pour les adopter (56 %). Ils recherchent avant tout un système de navigation performant (51%), des fonctions liées à la sécurité (53%) et sont intéressés par les clés électroniques (28 %).

Le plus étonnant est que, malgré le buzz médiatique, seulement 33 % des conducteurs français ont entendu parler de la voiture autonome (contre 82 % en Chine et 64 % en Allemagne). Et moins d’un conducteur sur deux en éprouve le besoin (48 %).

De quoi relativiser les perspectives d’un marché de plusieurs milliards d’euros à l’échelle mondiale d’ici à dix ans, tel que le prophétisait le plan pilotage automatique de la Nouvelle France Industrielle.

*La Mobility Study 2015 a été réalisée par l’institut allemand d’études de marché et de recherche sociale infas auprès d’automobilistes en Allemagne et aux États-Unis, ainsi que d’une enquête qualitative en France, au Japon et en Chine. Des experts issus du milieu scientifique et de l’industrie automobile ont également été interviewés.

Copyright Carfutur.com