Selon une étude menée par Specific Media*, en partenariat avec Research Now , 90 % des consommateurs français envisageraient d’acheter une voiture “verte”. Un chiffre particulièrement élevé, mais qu’il convient néanmoins de relativiser.

Comme toujours dans ce type d’étude, il y a un décalage énorme entre les déclarations d’intention et le passage à l’acte. Ainsi, si 79 % des sondés déclarent que l’environnement  est, pour eux, une préoccupation sérieuse, 61 % ne paieraient pas un surcoût pour un produit ou un service écologique…

Plus précisément :

–        31 % déclarent qu’ils essaieront un véhicule écologique lors de leur prochain achat.

–        48 % admettent que c’est peu probable.

–        Seuls 15 % des consommateurs se disent prêts à acheter une voiture verte prochainement

–        18 % admettent ne pas être prêts à acheter une voiture écologique sur le court-terme

–        37 % paieraient un coût supplémentaire de 10%

–        43 % des 18-29 ans sont prêts à payer 10% de plus

Autre enseignement : l’importance d’Internet en tant que canal d’information. S’ils devaient s’informer sur les voitures vertes, 3 consommateurs sur 4 affirment qu’ils se renseigneraient sur Internet alors que seulement 34% d’entre eux seraient réceptifs aux informations diffusées à la télévision. Un facteur à prendre en compte, quand on sait que le manque d’information freine l’achat d’un véhicule écologique pour 44% des sondés, alors qu’ils sont à 42% susceptible de rechercher des informations sur les véhicules propres dans les 12 prochains mois.

Malgré la com’ et le buzz, la Toyota Prius reste la voiture écologique la plus reconnue par les français. Une valeur sûre. Le sondage la place en tête avec 38 % des suffrages, loin devant Renault (21 %) et surtout Peugeot (9 %), Citroën (7 %), l’ensemble Volkswagen-Dacia-Nissan (4 %), Ford et Opel (3 %), BMW et Mercedes (2 %), le classement étant complété par Fiat, Seat et Chevrolet (1 %).

Specific Media a également souhaité interroger les français sur les autres solutions pour rendre leurs transports plus écologiques. Sans surprise, c’est le co-voiturage qui arrive en tête avec 60 % des avis. Les sondés considèrent cette pratique comme la solution la plus efficace pour lutter contre les émissions de CO2.

Les autres avis :

–        37 % pensent aux incitations pour se rendre au travail à pied ou en vélo

–        35% loueraient un vélo

–        10% estiment que les péages urbains pourraient être une solution

*Specific Media est une société spécialisée dans la publicité comportementale et vidéo. Elle travaille étroitement avec les constructeurs automobiles.

Copyright carfutur.com