L’Atelier BNP Paribas fait le point sur la consommation collaborative au travers d’une série de 14 articles qui abordent le phénomène sous les angles les plus plus divers.
Bonne lecture !
Capture d’écran 2013-06-19 à 08.49.07« Derrière ce phénomène est l’essor d’ un nouveau modèle économique, où les consommateurs ne sont plus simplement des acquéreurs mais participent activement à la conception au financement et à la redistribution des produits. Par conséquent, la possession cède la place à l’usage et à l’accès.
 
Face à ce changement profond à la fois économique et sociétal, les startups sont les premiers acteurs qui montent au créneau, notamment dans le domaine automobile et touristique, avec le succès d’AirBnb ou Blablacar. Mais s’il existe un réel écosystème autour de l’économie du partage, il est encore inégal et concerne encore principalement des acteurs tiers, fondés autour de ce principe.
 
Pour les entreprises traditionnelles, il y a soit celles qui sont ou qui pourraient être impactées, soit celles qui ne le sont pas encore – et qui ne le seront peut être jamais. Beaucoup, en tout cas, ne s’y intéressent pas encore, ou refusent de le faire. Pour beaucoup d’observateurs, dont le groupe Altimeter, elles auraient pourtant tout intérêt à tester et intégrer de tels modes de fonctionnement. Notamment pour se diversifier et répondre aux nouvelles exigences des consommateurs ». 

Sommaire