Le CES (Consumer Electronics Show) est le plus grand salon high tech du monde. Un événement qui fait la part belle à l’automobile à l’heure des services connectés.

Inrix parkingHabitué à intervenir depuis quelques années, Ford fait toujours des annonces sur le show à propos de la voiture connectée. La nouveauté concerne le programme « Ford Developer », qui marque l’ouverture à des développeurs extérieurs pour les applications du futur. En lien avec des ingénieurs de la marque, qui valideront ces applis autour de trois catégories (information, musique et divertissement, navigation et services géolocalisés), ce travail permettra de fournir plus rapidement des services connectés pour la cible des jeunes de 18 à 33 ans.

Pour sa part, Chevrolet fait rimer voiture électrique et connectée. Sur sa Spark EV, la filiale de GM présente plusieurs nouveautés dont la commande vocale Siri, l’appli de navigation BringGo et surtout la radio TuneIn. En passant par le smartphone, et un autoradio spécifique, Chevrolet donne ainsi accès à un bouquet de 70 000 stations dans le monde. De quoi répondre à toutes les attentes, la sélection se faisant par nom et par genre. La bonne nouvelle est que les services connectés ne sont pas forcément l’apanage des modèles haut de gamme.

Chez Hyundai, on annonce l’arrivée de Siri sur plusieurs modèles.

Pour sa part, Kia s’ouvre à Google. Le coréen intègre aux USA sur le Sorento le service Google Maps ainsi que Google Places pour la recherche de points d’intérêt. (POI). Grâce à l’application UVO pour smartphone, les adresses pourront être directement téléchargées dans la voiture, grâce à la fonction Send2Car. Et ce n’est pas tout, car les services connectés (eServices) proposent en plus l’appel d’urgence (911 Connect), l’assistance routière et le diagnostic en ligne). Tout cela transite par le smartphone du client. Par ailleurs, la plateforme UVO s’enrichit de la reconnaissance vocale pour piloter encore plus facilement le système de navigation.

Parmi les nouveaux services, on peut noter l’apparition d’Inrix Parking. Cette application permet de faciliter la recherche de place de stationnement dans 38 pays. Ce service connecté va bien au-delà des indications de points d’intérêt (POI) statiques. Il indique les tarifs horaires des parkings, le nombre de places disponibles en temps réel ainsi que des informations détaillées concernant l’emplacement. Le tout est intégré à une base de données constamment actualisée et en perpétuelle croissance recensant les parkings d’Amérique du Nord et de 36 pays d’Europe. Le premier client à embarquer le service Inrix Parking est Kenwood, dans ses nouveaux terminaux embarqués à lecteur DVD (les Excelon DNN990HD et DNN770HD). Ces appareils sont dotés de la technologie Wi-Fi et utilisent des services basés sur le cloud. Kenwood autorise ainsi ses clients à recevoir de l’info-trafic actualisée chaque minute de même que des informations sur les parkings, le prix du carburant dans les stations-service et les conditions météo.

Le show a permis également à Garmin de dévoiler la nouvelle plateforme de navigation embarquée K2, qui s’adresse aux constructeurs automobiles. Inspirée des technologies utilisées par la marque dans les domaines de l’aéronautique et du nautisme, mais développée par la division automobile, c’est une solution clé en main qui rend la voiture communicante. Le système s’appuie un grand écran tactile « multi-touch » de 10 pouces de diagonale, une commande vocale, des boutons infrarouges et un couplage simplifié avec les smartphones. La plateforme va jusqu’à combiner les informations de navigation et l’agenda. Ainsi, le système embarqué saura si le conducteur est en retard pour son prochain rendez-vous, et lui proposera automatiquement de prévenir les personnes concernées pour les en informer par SMS.

Copyright carfutur.com