L’utilisation de l’automobile est souvent peu rationnelle. Pour s’en convaincre, plaçons nous sur l’autoroute A10 par exemple à un endroit où l’on peut voir à la fois la voie ferrée et son TGV qui déboule à 260 kmh avec ses 500 passagers par rame (double étage) et de longues files de voitures individuelles avec 1 à 4 passagers par voiture. « Il n’y a pas photo ». Pour du transport de masse en longue distance le train n’a pas son pareil. En revanche pour irriguer un territoire et transporter des passagers dans des endroits éloignés des gares la voiture est sans rivale. L’idée est donc tentante de constituer des convois de voitures qui réconcilieraient ainsi les avantages du transport de masse, le convoi automobile, et les avantages du transport individuel, le véhicule utilisé seul.

Lire l’article sur lefigaro.fr