Hybrid_Air, carfutur.com

A l’occasion d’un bilan d’étape sur son plan automobile, le ministre du Redressement Productif, Arnaud Montebourg, a évoqué les programmes de recherche en cours pour un « véhicule écologique, populaire et innovant ».

L’annonce de Jean-Marc Ayrault, qui a demandé aux constructeurs français de plancher sur le véhicule à 2 L/100 km pour l’horizon 2020, n’est pas tombée aux oubliettes. Ce projet d’intérêt collectif figure bien au rang des priorités. Une feuille de route opérationnelle a même été dressée autour de briques technologiques fondamentales :

– l’hybridation des chaînes de traction ;

– le rendement du groupe motopropulseur ;

– l’amélioration du rendement véhicule par l’allègement et la résistance au roulement des pneumatiques ;

– les systèmes d’aides à la conduite pour optimiser la consommation.

Cette feuille de route réunit les deux constructeurs, les grands équipementiers, les acteurs innovants de la sous-traitance et le CEA et l’IFPEN.

La Plateforme Automobile est invitée à définir d’autres projets d’intérêt collectif prioritaires et à les soumettre au  Commissaire général à l’investissement, Louis Gallois

Le gouvernement rappelle par ailleurs qu’il apporte son soutien à l’innovation de rupture. C’est ainsi que l’Ademe a créé aux côtés de PSA Peugeot-Citroën une joint venture du nom deTechnoboost, afin de développer la technologie Hybrid Air. Il s’agit de cette technologie nouvelle mariant l’essence et l’air comprimé, que l’on a pu voir récemment au salon de Genève. Elle permet d’envisager concrètement un véhicule basse consommation (69 g de CO2/km et 3,1 l/100km), accessible en prix d’achat et en coût d’usage. Le financement par l’Ademe de cette innovation s’inscrit dans le volet routier du programme « véhicule du futur » des investissements d’avenir.

Justement, ce grand programme de recherche d’où avaient été déjà rapatriés 50 millions d’euros pour financer l’infrastructure de charge pour les véhicules électriques, va débloquer une enveloppe de 250 millions pour financer de nouveaux projets pour le pôle véhicule du futur. L’Ademe lancera un appel à manifestation d’intérêt d’ici fin avril sur des axes prioritaires.

Copyright carfutur.com