Louées pour leur absence d’émissions et leur silence de fonctionnement, les autos électrifiées posent également un problème. Les piétons ne les entendent pas arriver et risquent de se faire écraser, en particulier les « malvoyants » et « malentendants ».

Récemment, l’association Retina France a fait part de son inquiétude et a demandé aux pouvoirs publics d’imposer des systèmes de bruitage. Ce dispositif technique existe déjà sur la Nissan Leaf et l’Infiniti M35h. Il est également à l’étude chez plusieurs constructeurs, qu’il s’agisse de Volvo (C30 électric), Volkswagen (Golf Blue e-Motion), Toyota, Lotus, mais aussi Renault. Pour sa part, le groupe PSA Peugeot Citroën mène une réflexion en interne. A Vélizy, il dispose d’un laboratoire au sein de son centre de recherche qui a pour nom NeoSound. Il s’agit d’une structure qui travaille sur le design sonore. La « sonorisation » des véhicules électriques et hybrides fait d’ailleurs partie de ses missions.

Ce laboratoire étudie actuellement des sons qui se déclenchent entre 0 et 25 km/h à l’extérieur du véhicule, de façon à prévenir les piétons et les cyclistes de la présence de ce type de véhicules. Tout le challenge est de développer des ambiances sonores propres à Citroën et Peugeot. C’est ainsi que chez Peugeot, les sons doivent traduire la confiance et d’autres termes (intensité, force, noir et blanc, performances, pureté). Le positionnement est différent chez Citroën, où doivent se dégager la créativité et audace (poésie, expériences nouvelles, lumière, sophistiqué). La marque aux chevrons fait au passage le distinguo entre la ligne DS et les autres modèles qui sont plus typés zen.

Nous avons eu l’occasion d’écouter un échantillon de ce travail. C’est assez intéressant.

Mais, le travail ne s’arrête pas là. Les designers sonores s’attachent également à restituer des sons à l’intérieur cette fois. Car, si le silence est très apaisant pour le conducteur d’un véhicule électrifié, il n’offre pas le retour d’un moteur traditionnel (son de l’accélération, régime moteur). Toute la difficulté sera de donner des informations sonores au conducteur pour qu’il puisse exploiter pleinement son véhicule électrique ou hybride, sans pour autant abandonner la magie de l’absence de bruit et de vibrations.

Une équation qui se pose à tout constructeur automobile.

 

Copyright carfutur.com