P90171119
Véritable prolongement du smartphone, la montre connectée peut servir à déverrouiller les portes à distance et même commander une voiture autonome. Une tendance forte ou un gadget ?

Exit les Google Glasses, bonjour la Smart Watch. Si on croisait de temps en temps des geeks porteurs des fameuses lunettes connectées du géant de l’Internet, la tendance était plutôt à la montre connectée à Vegas. Une montre qui permet de téléphoner, de lire des SMS, d’avoir un guidage par GPS et même… de donner l’heure.

C’est l’outil qu’a choisi par exemple Valeo pour faire une démo de son système InBlue qui permet de dupliquer la clé de contact sur un mobile. D’un geste sur le cadran de la montre, on peut ouvrir et fermer les portes d’un véhicule à distance.

On a pu voir chez Audi une démo similaire. La marque aux anneaux, qui collabore avec LG, présentait une application « Mobile Key ». Elle permet de déverrouiller à distance les portes, avec une Smart Watch ou un smartphone. Mais, grâce à la norme NFC (Near Field Contact), l’accès à bord du véhicule est possible, même quand la batterie est à plat.

Chez Hyundai, la Smart Watch est une vraie télécommande. Elle permet d’ouvrir le coffre et d’allumer les phares. Elle transfère aussi l’itinéraire en mode piéton quand la voiture est garée.

La montre connectée a également été choisie pour des démos liées à la voiture autonome. C’est le cas de Volkswagen et de BMW qui ont montré comment une voiture pouvait aller se garer toute seule et revenir à la demande de son propriétaire, d’un geste du poignet.

L’effet est spectaculaire, mais l’avenir est-il vraiment à la montre connectée ? Oui, nous a –t-on répondu chez Valeo et chez Parrot. Le premier était plutôt circonspect au début, mais séduit à l’usage, car on perd moins de temps à utiliser la montre par rapport à un smartphone. Le second se projette déjà dans l’Internet des objets et considère que cet équipement est déjà un « must » technologique.

Voir les photos :

Copyright Carfutur.com