Le recul des ventes de véhicules neufs en décembre dernier (- 17,8 %), avec une chute libre des constructeurs français et le pronostic d’une année « difficile » par le CCFA (Comité des Constructeurs Français d’Automobiles) donne la couleur de 2012. Mais, est ce que la mauvaise conjoncture économique aura un impact sur le développement des véhicules écologiques ?

Le BIPE n’y croit pas, et pour plusieurs raisons.

Si l’on raisonne sur les voitures purement écologiques (labels éco, hybrides), l’intérêt des entreprises est d’investir dans des véhicules neufs et plus sobres. De par leur technologie plus récente et une réelle avancée en matière de consommation, les nouveaux modèles permettent aux sociétés de faire des économies. Ce qui est avant tout un facteur économique (consommer moins, payer moins de taxes par rapport au CO2) devient aussi un facteur écologique. « C’est un cercle vertueux », témoigne Eric Champarnaud, l’un des associés fondateurs du BIPE. On peut aussi souligner au passage que des salariés qui conduisent des véhicules verts au titre de leur profession seront peut être tentés par la suite d’adopter la même démarche à titre privé.

En ce qui concerne le véhicule électrique, la crise n’aura a priori pas d’impact. Ce marché, qui ne concerne pas aujourd’hui le grand public, n’est encore pas influencé par la conjoncture. Les immats seront réalisées dans un premier temps par les sociétés publiques (cf la méga commande de l’UGAP et de la Poste) et par les flottes d’entreprises. Il y a eu des engagements de pris et les constructeurs ont sans doute prévu de ne pas gagner de l’argent pendant les premières années. Le BIPE pense que d’ici 4 ou 5 ans, quand les aides fiscales auront probablement pris fin, ce sera ensuite aux industriels de faire en sorte de proposer des produits à un prix attractif pour séduire le plus grand nombre.

Toutefois, le BIPE ne pense pas que la route soit tracée en ligne droite. En fonction de l’évolution du prix du pétrole et du maintien ou non des aides fiscales, il y aura plusieurs routes avec des bifurcations. Les flottes semblent en tout cas avancer dans le même sens pour promouvoir le véhicule écologique.

Copyright carfutur.com