Certains ont peut être aperçu l’U-3X sur des salons ou l’ont vu, plus récemment à Paris, où Honda a choisi de l’exposer au Jardin d’Acclimatation, dans le cadre d’un évènement favorisant l’amitié franco-japonaise. C’est à partir de ce curieux engin de mobilité personnelle que le constructeur a développé l’Uni-Cub.

 Il fait lui aussi appel à une technologie exclusive de contrôle de l’équilibre, le Honda Omni Traction Drive System. C’est un système omni-directionnel qui permet de gérer la vitesse, de se déplacer dans n’importe quelle direction, de tourner et de s’arrêter, tout simplement en déplaçant son poids. Pour simplifier, c’est un peu comme le Segway, mais assis et sur une seule roue.

 Assis sur l’Uni-Cub, on peut se déplacer  vers l’avant, en arrière, sur le côté et même en diagonale. Grâce à sa taille compacte, avec une hauteur qui culmine à 74,5 cm, cet engin permet de rester à la hauteur des piétons. On peut s’en servir à l’intérieur de bâtiments, comme un simple bureau par exemple.

 Sur un plan technique, cet engin dispose d’une autonomie de 6 km, grâce à sa batterie lithium-ion. Il peut atteindre la vitesse de 6 km/h, celle d’un bon marcheur. En option, on peut aussi piloter cette petite merveille de technologie par un smartphone.

 A partir de juin prochain, Honda va mener des essais de l’Uni-Cub conjointement avec le Musée national du Japon des sciences émergentes et de l’innovation. En plus d’évaluer la fiabilité et le potentiel de ce moyen de déplacement, ce projet permettra d’explorer les applications pratiques de l’appareil dans un large éventail d’environnements, sur l’archipel et dans d’autres pays.

 La technologie de contrôle de l’équilibre de l’Uni-Cub fait partie du portefeuille de brevets détenus par Honda dans le domaine de la robotique. On pense notamment à Asimo, le robot de renommée mondiale qui est parfois reçu avec le rang d’un chef d’Etat.

 Le constructeur japonais va poursuivre ses recherches sur les technologies liées à la mobilité.

Copyright carfutur.com