Capture d’écran 2013-11-20 à 17.14.11
 » En 12 ans, le nombre de tués sur nos routes est passé de 8 170 à 3 645 personnes. Ce résultat remarquable a été obtenu notamment grâce à l’action des pouvoirs publics, qui ont su prendre les mesures de contrôle qui s’imposaient, grâce aux infrastructures routières, qui ont été améliorées, mais aussi grâce aux efforts gigantesques accomplis par les constructeurs qui ont permis de rendre nos voitures de plus en plus sûres.
Aujourd’hui, les pouvoirs publics ont la volonté d’abaisser encore et de façon significative le nombre de morts sur nos routes. Au-delà de la répression qui doit rester mesurée pour être comprise et acceptée par nos concitoyens, les évolutions rapides de la technologie automobile vont contribuer à atteindre cet objectif.
Les nouvelles technologies qui apparaissent sur nos véhicules, qu’elles soient « muettes »  (radars, caméras, éclairage, dispositifs de détection divers, etc.) ou communicantes (boîtiers divers, communication avec les infrastructures ou des bases de données extérieures) vont faire progresser sensiblement la sécurité de nos véhicules.
Les entreprises dont l’OVE est un des porte-parole, achètent ou louent chaque année 700 000 à 800 000 véhicules neufs (VP ou VUL). Leur rôle est essentiel dans ce combat pour la sécurité. Nous voulons à l’occasion de cette table ronde et de ces échanges faire connaître les technologies présentes et à venir aux décideurs d’entreprises qui ont à définir des politiques voitures.
Des experts venant d’horizons divers participeront à cette table ronde qui ne se veut surtout pas polémique ou sensationnelle. Ce sera une occasion unique de faire un point complet sur des technologies qui nous conduiront à terme à la « voiture sans conducteur » dont certains prévoient la venue pour 2020.
 
L’automobile n’a jamais eu autant d’avenir ».
Cette table ronde se tiendra le 17 décembre matin au Grand Auditorium de l’Espace Coeur Défense