Insignia Detroit 2014A l’occasion du congrès mondial sur le transport intelligent, organisé cette année à Detroit, l’ex numéro 1 de l’automobile a fait un certain nombre d’annonces.

Ainsi, un nouveau véhicule de la gamme Cadillac proposera d’ici deux ans le système Super Cruise. Comme son nom l’indique, c’est une forme évoluée du Cruise control à l’américaine. Sans détailler la technologie, General Motors annonce un mode de conduite semi-automatisée, permettant de lâcher les mains du volant dans les bouchons ou sur autoroute dans certaines conditions.

L’autre avancée majeure est le dialogue entre véhicules. Ce que les américains appellent le V2V (Vehicle to Vehicle). Grâce à une liaison standardisée, de type Wi-Fi (et avec le renfort éventuel de la 4 G), les voitures pourront s’échanger en permanence des données sur leur position sur leur position, leur vitesse et leur trajectoire. La Cadillac CTS en dispose en 2017.

A l’occasion de ce congrès, GM a présenté aussi une Opel Insignia équipée de caméras, de capteurs laser et de technologies de communication de véhicule à véhicule (V2V) et de véhicule à infrastructure (V2I).  Un arsenal qui permet de gérer aussi bien la conduite à basse vitesse, l’évolution dans les embouteillages ou la conduite automatisée à grande vitesse sur autoroute. Les six capteurs laser disposés dans les boucliers de l’Insignia utilisent en permanence un balayage lumineux pour identifier des objets autour de la voiture. La caméra pointant vers l’avant de la voiture lit les marquages des voies et détecte les objets. Les systèmes V2V et V2I situés dans une antenne au sommet de la voiture servent à communiquer avec les autres objets que rencontre le véhicule. La voiture utilise également un positionnement par GPS pour savoir en permanence sur quelle route elle se trouve. Toutes ces informations sont ensuite fusionnées pour permettre ensuite la détection et l’analyse des objets sur 360 degrés.

Copyright Carfutur.com