Carfutur, laboratoire d’idées, observatoire de solutions émergentes, explore semaine après semaine dans l’actualité, des tendances nouvelles, des innovations qui deviendront peut-être des standards du futur.
De nouveaux véhicules, considérés comme des «OVNI», souvent à tort, apparaissent sur le marché. Ils sont conçus par des innovateurs, pour certains non issus du milieu automobile, dont la principale caractéristique est d’imaginer des usages ciblés, répondant à des attentes réelles.
L’histoire nous a appris que des solutions considérées il y a peu de temps comme farfelues, pouvaient rapidement devenir des «segments porteurs».
L’exemple de Toyota et Honda avec les motorisations hybrides en est un exemple frappant.
Alors quels seront les véhicules correspondant aux besoins de populations de plus en plus sensibilisées et concernées par la problématique énergétique dans les prochaines années ?
Tentative de réponse en provenance d’Allemagne aujourd’hui avec un projet de véhicule très avancé dont le nom de code actuel est TW4XP.

Le contexte énergétique

Premier trimestre 2011, plusieurs signaux alarmants se sont simultanément allumés : augmentation soutenue du prix du pétrole, catastrophe de Fukushima entrainant très certainement de futures hausses du prix de l’électricité d’origine nucléaire.

En France toutes les sources d’énergies sont en augmentation :
➞ Essence : +17% depuis janvier 2010
Les automobilistes payent le prix fort : en un an, le prix des carburants se sont envolés (+17% pour le super sans plomb; +26% pour le gasoil), dans le sillage des prix du brut sur les marchés mondiaux.
➞ Electricité : +2,9% au 1er juillet prochain
Depuis un an, le prix du kilowatt heure a progressé d’un peu plus de 6%.
La tendance va être très nettement haussière dans les années à venir. Le réseau électrique est proche de la rupture, le parc nucléaire est vieillissant et de gigantesques investissements d’infrastructures vont devoir être financés pour relier au réseau électrique les nouveaux parcs éoliens ou les fermes solaires.
➞ Gaz : +5,2% au 1er avril – Source l\’Expansion.com

Sur le front du pétrole la tendance va rester à la hausse pour toute l’année 2011 et les perspectives pour les années suivantes sont sombres, de nombreux facteurs techniques venant s’ajouter aux risques d’instabilité politique des pays pétroliers.
Ces facteurs techniques, des coûts de production en forte hausse et le vieillissement des installations existantes, sont détaillés dans un article récent paru dans le magazine Clean@auto.com

Face à ce contexte, une partie non négligeable des usagers, de mieux en mieux informés, commence à s’intéresser à des véhicules que l’on pouvait considérer jusqu’à présent comme «extrêmes», car avant tout conçus pour consommer le moins possible.
C’est l’un de ces véhicules qu’a développé une PME allemande, Fine Mobile GmbH : nom de code actuel TW4XP.

Un concept unique au monde : hybride humain/électrique

Autant le dire tout de suite, TW4XP ne sera pas la voiture de monsieur tout le monde.
Ce concept a été conçu pour une clientèle sportive, habitant la périphérie de petites villes ou à la campagne.
Destiné aux sportifs actifs, ce véhicule est un «mobile trainer» à propulsion électrique dont le moteur est assisté par un double pédalier générateur d’énergie ; il est donc destiné, avant tout, à celles et ceux aimant l’exercice et le vélo en particulier. Précision, cet hybride humain/électrique est à dominante électrique, il peut donc être utilisé sans pédaler.

Les futurs acheteurs de TW4XP seront forcément concernés et motivés, lors de l’achat, par les problèmes d’énergie, de pollution, de bruit, de durée de vie des produits. Ils décideront de repenser leurs déplacements mais également leur manière de «consommer» un véhicule, de son achat jusqu’à son recyclage en fin de vie, tout en étant attentif à des coûts de SAV réduits au minimum.

TW4XP, un véhicule à très basse consommation

La clientèle de TW4XP sera restreinte à un faible pourcentage d’usagers, celles et ceux qui investissent pour réduire drastiquement leur consommation énergétique tout en conservant le plaisir de se déplacer tout en étant actifs.
C’est là le point fort de TW4XP, une consommation record de 3 à 10 kWh /100 km, selon la force du pédalage. Cette consommation électrique étant l’équivalent de 0,3 à 1 litre d’essence aux 100 kilomètres !
Des performances rendues possibles par le bon profil aérodynamique, le poids réduit, moins de 500 kg batterie incluse et une partie électrique à haut rendement (moteur + contrôleur).

Comme pour les vélos à assistance électrique, pratiquement toutes les tranches d’âge sont concernées par ce genre de véhicule.
La sensation de conduite combine celle d’une petite voiture électrique et celle d’un vélo couché… à deux places frontales. Il est d’une grande facilité d’utilisation, très léger à conduire, le moteur électrique de 17 kW pouvant l’entrainer seul à plus de 100 km/h.
Le confort d’utilisation et la tenue de route sont similaires à celui d’un petit cabriolet sportif style Morgan, deux sièges baquets près du sol, des suspensions fermes, un freinage puissant (frein moteur électrique + frein à disque). Le rayon d’action de TW4XP est élevé, de l’ordre de 150 à 200 km, selon le profil du parcours et, bien entendu, la puissance de l’assistance fournie par les 2 passagers lors du pédalage.
Cette autonomie importante permet son utilisation en wek-end pour des parcours touristiques loin des autoroutes et voies rapides, en plus d’un usage au quotidien pour les trajets domicile/travail.

Il est évident que les futurs acquéreurs de TW4XP auront effectué, en quelque sorte, une forme du mutation. Celle qui consiste à donner la priorité aux usages les plus fréquents, sur de courtes distances lors de l’achat d’un véhicule. Les longues distances étant réservées aux parcours en TGV ou train+auto, ou à la location de voitures.

Fine Mobile, 10 ans d’expérience dans l’hybride humain/électrique

Les dirigeants de Fine Mobile GmbH, concepteurs de TW4XP, sont certains que leur véhicule correspond à des attentes, nombreuses et légitimes, de la part d’un nombre important de conductrices et conducteurs.
Ils ont pu valider le concept «hybride humain/électrique» depuis une dizaine d’année en produisant un véhicule similaire, unique en son genre, le TWIKE dont plus de 900 exemplaires sont en circulation.
Produits artisanalement, d’un haut niveau de qualité, les TWIKE ont été commercialisés essentiellement en Allemagne, en Suisse et Autriche, Fine Mobile assurant les développements, la production en petite série sur commande et s’appuyant pour le SAV sur un réseau d’une vingtaine de «Twike Centers». L’entreprise a ainsi, au fil des années, accumulé un retour d’expérience rare dans les véhicules électriques, dont les prototypes TW4XP bénéficient.


Maîtrisant parfaitement le cœur des VE, la propulsion électrique, les constructions légères, les fondateurs ont été rejoints par des transfuges de l’automobile «conventionnelle» pour faire évoluer leur production vers des véhicules dont le coût et la maintenance seront réduits.
Leur objectif : produire une version en série dérivée de TW4XP fin 2011, couplée à une station de charge solaire, et la diffuser dans toute l’Europe.

Bientôt les premiers hybrides humains/électriques circuleront sur les routes françaises, dans de nombreuses régions où la qualité de vie, l’environnement sont au cœur des préoccupations de nombreux habitants, leurs conducteurs le sourire au lèvre en appuyant sur les pédales.
Affaire à suivre donc…

Pour en savoir plus sur Fine Mobile et TW4XP

Alain Giaccone pour Carfutur

Copyright Carfutur.com