La finale de la Freescale Cup s’est déroulée le 27 mars dernier à ESIEE Paris (Ecole de l’Innovation Technologique). Cette compétition mondiale voit s’affronter des étudiants autour d’un modèle réduit sans pilote.

Freescale cup
Parrainé par le spécialiste des semiconducteurs, ce concours a réuni 83 étudiants, regroupés en 27 équipes représentant 10 universités européennes. Pour la première fois, les équipes ont été mises au défi d’orienter leur véhicule et de le faire revenir à un point prédéfini en utilisant les dernières technologies de capteurs de mouvement « eCompass » de Freescale. Ce nouveau défi répond au souci de toujours corréler la Freescale Cup avec les dernières évolutions de l’industrie automobile, dans laquelle les systèmes avancés d’assistance au conducteur s’appuient fortement sur les technologies de capteurs.
Les étudiants ont disposé d’une demi-journée de tests et d’essais libres afin peaufiner leurs véhicules avant la course décisive. Au cours de la période de développement, les élèves devaient démontrer la capacité de leur voiture pour éviter les obstacles, rapidement accélérer et freiner sur une distance donnée.
Voir la vidéo :

La voiture la plus rapide à compléter le tour de circuit, sans sortir de la piste, est déclarée vainqueur de la course, sachant que les 180 m2 de piste proposaient de nombreuses difficultés telles que ralentisseurs, intersections, collines ainsi que courbes et chicanes.
La Freescale Cup 2013 a été remportée par les étudiants de l’équipe « Team FEI-Minetors » de la Slovak Technical University of Bratislova, (Slovaquie), devant l’équipe « Team WheelExtreme » de la Wroclaw University of Techology (Pologne) et l’équipe « Team Crash Team » de l’University of Padova (Italie).
L’équipe de ESIEE Paris s’est classée à la 11e place.

Copyright carfutur.com